Imprimer
Commentaires
Colza

Un colza doit dépasser le stade 4 feuilles au 25 septembre

Publié le 15/06/2020 - 09:47

Un colza doit dépasser le stade 4 feuilles au 25 septembre. © Pixe6TM

4 feuilles au 25/09, 1 kg/m2 au 01/10, 1,5 kg/m2 en entrée d’hiver et 4,5 kg/m2 à floraison… Voici les repères d’un colza robuste durant tout son cycle.

« En règle générale, le pic d’arrivée des grosses altises est identifié durant la semaine 39, soit autour du 25 septembre, indique Gilles Sauzet, ingénieur études et développement au sein de Terres Inovia, lors du webinaire «Réussir son implantation pour obtenir un colza robuste» le 28 mai 2020. Cela implique que le colza atteigne le stade 4 feuilles avant cette date et impose une levée avant le 1er septembre. C’est pourquoi un colza bien levé au 25 août peut d’ores et déjà être considéré comme un colza robuste ! »

Le stade 4 feuilles est important dans cette stratégie car elle correspond au début de la croissance rapide de la culture. De ce stade jusqu’au repos végétatif de l’hiver, il faut compter à peine 75°C.j/feuille produite. Cette croissance dynamique permet de moins subir les dégâts des insectes d’automne.

 

Résultat du colza selon différentes conduites insecticides. Crédit : Terres Inovia

 

Au contraire, la phase qui va de la levée au stade 4 feuilles est une phase délicate car dite de croissance lente qu’il faut raccourcir au maximum. Or, elle dure en moyenne 400°C.j. La chaleur du mois d’août est donc opportune pour l’accélérer. L’accélérer en semant le plus tôt possible dès le 1er août, c’est aussi donner au système racinaire la possibilité de fortement se développer avant l’hiver. « Nous savons que 75 à 80% de la biomasse racinaire du colza est créée avant la fin de l’hiver », souligne l’ingénieur de développement. Pour ce qui est de la biomasse aérienne, il est vérifié qu’un poids frais de la biomasse aérienne supérieur à 1 kg/m2 au 1er octobre et 1,5 kg/m2 en entrée d’hiver est le gage d’un taux de plantes saines supérieur à 90% à floraison. Ce fait se vérifie dès l’automne avec une moindre gravité des morsures pour les semis les plus précoces. Ce poids pivot est aussi le gage de l’atténuation du nombre et de la biomasse des adventices présentes dans la culture…

Une croissance continue du colza à l’automne et au printemps aussi

Le poids pivot de la culture en entrée d’hiver de 1,5 kg/m2 semble être l’indicateur d’une bonne performance de la culture au printemps suivant. Quand le colza atteint cette valeur à l’automne, il existe une très forte probabilité que la culture atteigne les 4,5 kg/m2 frais lors de sa floraison. C’est un objectif pour égaler voire dépasser l’objectif de 33 q/ha de rendement.

Afin d’optimiser encore davantage les chances de maximiser le rendement de la culture, Terres Inovia teste un apport azoté sur la culture au moment de sa floraison. « L’idée est d’apporter entre 5 et 12 kg/ha d’azote qui ont préalablement été déduits des apports totaux afin de garder les feuilles de la culture encore vertes le plus longtemps possible, explique Gilles Sauzet. L’objectif sous-jacent est de maximiser la biomasse au stade G4 de la culture et d’accompagner le remplissage des siliques. En effet, il peut se passer trois semaines entre le remplissage des premières et des dernières siliques. Un manque d’azote à ce stade peut pénaliser les dernières siliques. Cela étant dit, nous ne sommes pas encore parvenus à déterminer une règle de décision précise pour cet apport tardif. »

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders