Imprimer
Commentaires
Colza

Pour qu’il soit robuste, un colza doit être levé avant la fin du mois d’août

Publié le 10/06/2020 - 09:45

1,5 kg/m2 est le poids frais de colza à viser à l’entrée du repos végétatif de l’hiver pour être certain d’être en présence d’un colza robuste. Une levée avant le 1er septembre est déjà un premier indicateur favorable. © Pixel6TM

L’implantation du colza est l’étape déterminante pour la réussite de la culture. C’est pourquoi il faut être opportuniste et réactif pour être prêt à la semer dès le 1er août.

Le climat est très souvent sec au moment du semis de colza. Ce qui rend très compliquée la mise en place de la culture qui est donc, au travers de cette difficulté, fortement remise en cause dans les assolements. C’est particulièrement le cas dans les zones au climat tempéré et pour les sols argileux, note Gilles Sauzet, ingénieur études et développement au sein de Terres Inovia, lors du webinaire «Réussir son implantation pour obtenir un colza robuste» le 28 mai 2020.

« Pour les parcelles avec un sol qui compte plus de 22% d’argile, il ne faut surtout pas se tromper sur la stratégie de travail du sol dans l’interculture qui précède le colza, estime-t-il. C’est d’autant plus important pour les limons argileux dans lesquels des tassements peuvent être observés à toutes les profondeurs. Pour ces sols, il est possible d’observer des colzas avec un poids frais de 1500 g/m2 en entrée d’hiver mais qui arborent un tout petit pivot… Ce qui va poser des problèmes d’alimentation de la culture au printemps. »

Le test bêche dans le précédent pour gagner du temps pendant l'interculture

C’est pourquoi Terres Inovia préconise le test bêche dans la culture précédente bien avant la moisson pour anticiper les interventions de l’interculture. L’objectif de ce diagnostic est de ne réaliser que les interventions réellement nécessaires pour la bonne implantation du colza. Car tout travail du sol à cette période risque d’assécher encore un peu plus le profil du sol. Et sans eau, les faux semis sont peu indiqués juste avant le semis du colza. Ainsi, en fonction du résultat du test bêche, Terres Inovia a édité des arbres de décision détaillés en fonction du type de sol ! Après ce diagnostic, l’agriculteur doit être en mesure de définir précisément sa stratégie d’après récolte du précédent et avant le semis du colza : les outils, leur succession, leur profondeur et même la date des interventions…

Et « peu importe le travail du sol prévu, il faut être prêt à semer dès le 1er août, incite l’ingénieur développement. Nous ne sommes pas adeptes du semis au 1er août forcément, mais adeptes d’un semis opportuniste et efficace. Or la robustesse de la culture dépend essentiellement de la date de semis et de la date de levée ». Le choix du précédent est donc important. Celui-ci doit offrir une récolte précoce, un faible volume de résidus et faire bénéficier le colza d’une forte disponibilité d’azote post-récolte.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders