Imprimer
Commentaires
Graine d’agriculteurs 2016

Maximiser l’autonomie sur la ferme

Publié le 16/08/2016 - 14:15

Graine d’agriculteurs 2016 : poursuite des épisodes de la série avec le parcours et les projets d’un nouveau jeune agriculteur sélectionné cette fois-ci en Charente, Baptise Chauvit !

Baptise Chauvit maximise l’autonomie sur la ferme. © T&V Productions

Installé depuis mars 2011, le jeune homme de 30 ans travaille avec son père sur l’exploitation familiale de 153 hectares dont 95 ha de maïs, 23 ha de blé, 22 ha de tournesol, 5 ha d’orge, 1,5 ha de légumes (salades, asperges…), 5 ha de jachères et bandes enherbées. Ils disposent également de 1,5 ha de taillis courte rotation qui participent, en plus de l’entretien des haies, à produire environs 400 m3 de bois énergie

Baptiste s’intéresse depuis longtemps aux productions végétales. Tout jeune, il tenait déjà son propre jardin potager sur la ferme familiale et vendait des plants de tomates. C’est donc sans surprise qu’il oriente ses études dans le domaine agricole. Il suit ainsi une formation d’ingénieur en 5 ans à l’Agrocampus d’Angers, un cursus orienté horticulture, fruits et légumes au cours duquel il réalise de nombreux stages. Attiré par l'entrepreneuriat, il envisage d’abord de monter sa propre entreprise de conseil, puis décide de s’installer sur la ferme familiale pour développer une activité légumes.

L’objectif de Baptiste est de développer au maximum l’autonomie de la ferme. La production de légumes est ainsi conduite avec un minimum d’intrants, et leur commercialisation est réalisée directement auprès de restaurateurs et de petits revendeurs.

Cette commercialisation auprès d’une clientèle locale permet au jeune agriculteur d’expliquer son métier, ses pratiques, et de développer une relation de confiance avec ses clients. Les légumes d'été sont ainsi plantés sur un paillage biodégradable. Le recours au sarclage mécanique pour les salades permet de les désherber au maximum sans herbicides. Elles ne reçoivent ni insecticides ni fongicides. Les choix de matériels sont également réalisés de manière à pouvoir assurer les travaux de la ferme en autonomie. Baptiste a aussi initié des relations avec un apiculteur qui a positionné des ruches en entrée de parcelles. Il possède lui-même quelques ruches.

Baptise Chauvit maximise l’autonomie sur la ferme. © T&V Productions

Sécher le grain avec les plaquettes de bois produites sur la ferme

En parallèle, Baptiste concrétise avec son père une activité bois énergie dont la finalité est de sécher le grain produit et stocké sur l’exploitation avant commercialisation.

Cette activité est développée en valorisant l’entretien des haies de l’exploitation et avec la plantation de taillis courte rotation dans les parcelles peu valorisables en cultures. Les plaquettes de bois qui sont produites ont permis de sécher les 900 tonnes de maïs produites sur l’exploitation et se sont substituées ainsi à 15 tonnes de propane.

À présent, Baptiste souhaiterait conforter les nouvelles activités lancées sur l’exploitation lors de son installation. Il prévoit notamment de perfectionner l’installation de séchage et de stockage du grain.

Développer la production de bois broyé est également une piste à l’étude, qui lui permettrait de satisfaire la demande de paysagistes locaux en bois raméal fragmenté.

Enfin, il rêve de développer des partenariats avec des porteurs de projets pour faire vivre de nouvelles filières locales dans le domaine de la transformation de grains, de légumes, voire de bois.

Son portrait vous a plu ? Votez pour lui !

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders