Imprimer
Commentaires
Rencontres participatives

Les légumineuses à l’honneur !

Publié le 30/09/2016 - 18:01

2016 : année internationale des légumineuses. Cela vous semble-t-il moins trépidant que l’année 1969 ? Pourtant les légumineuses font le buzz et mobilisent indéniablement ! C’est donc à l’occasion de cette année proclamée par l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture des nations Unies (FAO), que s’est tenue une rencontre pour le moins originale à Carcassonne, dans l’Aude, les 28 et 29 septembre.

Elle a en effet réuni en un même lieu de débats, des acteurs de la filière des légumineuses à destination de l'alimentation humaine, soja, pois chiche, haricot, lentille, mais aussi des enseignants, des étudiants, des institutionnels, des instituts techniques, des professionnels de la restauration, des citoyens curieux, ou encore des entrepreneurs en phase de réflexion ou de développement de projets en lien avec ces espèces.

Rencontres participatives : les légumineuses à l’honneur ! © C. Milou/Pixel image

Fini les cloisonnements ! Durant deux jours, se sont succédé différents intervenants, chercheurs, économiste, sociologue, ingénieurs, institutionnels, agriculteurs, responsables d’organismes stockeurs, d’industries agroalimentaires… avec une large place laissée aux questions de la salle ou aux retours d’expériences. Le deuxième jour de rencontre s’est déroulé sur le terrain, autour d’une filière en plein essor, celle du soja.

 

Un triple enjeu !

Les interventions et échanges ont mis en exergue les différents enjeux portés par les légumineuses, enjeux environnementaux, agronomiques, nutritionnels. Ils ont également fait état de difficultés : les légumineuses, qui ont été progressivement délaissées au cours du temps, voient leurs surfaces suivre en yoyo les différentes mesures politiques incitatives. L’orientation historique française en faveur des céréales a été suivie par des investissements de la filière qui ont, de ce fait, largement privilégié les céréales. Les investissements des sélectionneurs se révèlent ainsi très modestes pour les légumineuses, et certains points techniques posent question du fait d’un désengagement au cours du temps des efforts de recherche. Face à cela, il a été fait état au cours des interventions de plusieurs initiatives territoriales propices au développement des légumes secs.

De plus, leurs nombreux avantages positionnent les légumineuses, et notamment les légumes secs, stars de ces journées, comme des espèces intéressantes à plus d’un titre. Fixatrices d’azote, elles offrent par exemple un levier pour réduire les émissions de gaz à effet de serre grâce à un recours moindre à l’azote minéral dans les systèmes, et participent ainsi à la fertilité des sols. Sur le plan alimentaire, elles représentent une source de protéines végétales que les nutritionnistes recommandent d’équilibrer avec les protéines d’origine animale. Et pour cela, il ne sera pas nécessaire d’abuser de chili con carne et de cassoulet, car les innovations alimentaires nombreuses ouvrent un champ de possibilité et d’usages extrêmement variés, tout en traduisant un climat porteur.

Nous reviendrons sur ces différentes thématiques sous forme de focus ces prochaines semaines.

L’événement, d’un rayonnement grand Sud, a attiré 230 personnes. Il a été organisé par l’Académie d’agriculture de France, le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et de la Forêt et les pôles scientifiques Agropolis international et Toulouse AgriCampus qui se sont réjouis de ce succès qui pourrait, pourquoi pas, donner lieu à une seconde édition !

 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders