Imprimer
Commentaires
Couverts permanents

Le trèfle violet intéressant sous colza

Publié le 23/06/2015 - 11:50

tv_sous_colza_1.jpg
Agro d’Oc, coopérative regroupant 50 CETA du Sud-Ouest a mis en place depuis trois ans des essais sur des couverts permanents ou semi-permanents. Les travaux se sont notamment orientés sur l’utilisation du trèfle violet avec le colza.

"Nous avons opté pour le trèfle violet, car cette espèce se comporte bien sous colza et elle est plus facile à gérer par la suite que le trèfle blanc : elle a un port plus dressé, – alors que le trèfle blanc a un port très rampant – il est donc plus facile de semer la culture suivante dedans", indique Sylvain Hypolite, ingénieur conseil chez Agro d’Oc.

L’objectif poursuivi avec ce couvert est d’améliorer la structure du sol, avec également un effet sur la fourniture de l’azote au cours de la rotation. La rotation pratiquée est colza-blé-tournesol (ou sorgho). Le trèfle violet reste deux ans en place. Le semis se fait en même temps que le colza à très petite dose (3 à 5 kg/ha) pour ne pas concurrencer la culture. À cette dose, mais aussi en raison des caractéristiques du trèfle violet (il s’implante lentement), la concurrence avec les adventices n’est pas suffisante: il faut donc désherber la culture avec des herbicides sélectifs du couvert. Par ailleurs lorsque le développement du couvert est trop exhubérant, il peut être nécessaire de le réguler.

"En sortie d’hiver, le clopyralid à petite dose permet de contrôler le trèfle sans le tuer. Pour la gestion du couvert et le désherbage de la culture, c’est un compromis à trouver entre la sélectivité et l’efficacité du programme herbicide", précise-t-il.

Un effet sur le rendement de la culture suivante

Le couvert de trèfle violet n’a pas d’impact sur le rendement de la culture du colza, culture implantée en même temps que lui. En revanche, la mesure des reliquats azotés a montré entre 20 et 50 unités supplémentaires d’azote disponibles dans le blé suivant. Cela s’est traduit – avec une fertilisation maintenue identique au témoin – au niveau du rendement et du taux de protéines du blé.

culead59-1.jpg

L’article complet est à retrouver dans Cultivar de juillet.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders