Imprimer
Commentaires
Recherche

Le risque mycotoxine plus élevé en présence de pucerons

Publié le 23/03/2015 - 12:26

Des chercheurs britanniques de l’université de Nottingham et de l’institut Rothamsted ont étudié les interactions sur blé entre un insecte, le puceron de l’épi (Sitobion avenae) et un champignon phyto-pathogène, la fusariose des épis (Fusarium graminearum).

Les travaux en laboratoire ont montré qu’en présence de pucerons, l’intensité de l’attaque de la fusariose est deux fois plus élevée, et les teneurs en mycotoxines 5 fois supérieures, aux résultats observés lorsque le blé est inoculé avec le champignon seul. À l’inverse, la présence de Fusarium est défavorable aux pucerons, dont les taux de reproduction et de survie sont plus faibles lorsque le blé est infesté en même temps par les insectes et le champignon.

Rumiana Ray de l'institut Rothamsted explique :

Nos résultats indiquent que les pucerons jouent un rôle important dans l’épidémiologie de la maladie, en facilitant la propagation secondaire de l’agent pathogène, conduisant à une maladie plus grave et une plus grande accumulation de mycotoxines.

Ces résultats ont des conséquences importantes pour la gestion du risque Fusarium/mycotoxines, car ils suggèrent que les champs avec des infestations de pucerons présentent un risque plus élevé.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders