Imprimer
Commentaires
Colza

La résistance du sclérotinia aux SDHI progresse

Publié le 17/04/2015 - 10:17

fotolia_78201565_subscription_xxl.jpg

 

Depuis 2000, un réseau de surveillance de la résistance du sclérotinia du colza (Sclerotinia sclerotiorum) aux fongicides est conduit chaque année par la DGAL/SDQPV (Service de la protection des végétaux), le Cétiom, l'Anses et les sociétés phytosanitaires, avec l’appui scientifique et méthodologique de l’Inra. Les tests de résistance sur sclérotes sont réalisés pour l'ensemble des familles chimiques autorisées sur sclérotiniose du colza : les SDHIs (boscalid), les IDMs (metconazole et prothioconazole), et les QoIs (azoxystrobine)

Les résultats des tests 2014 réalisés par l'Anses et le Cétiom ont concerné des sclérotes prélevés sur 25sites :

  • aucune résistance spécifique n'a été constatée vis-à-vis des IDM et des QoI;
  • la résistance du sclérotinia aux SDHI progresse. Sur les 25 sites testés vis-à-vis des SDHI, soit au total plus de 450 souches (sclérotes) analysées, 17 % étaient résistantes dans les conditions de test en laboratoire. Elles proviennent de 8 sites distincts des départements de l’Aisne (02), de l’Aube (10) du Cher (18), de la Meurthe-et-Moselle (54), de la Somme (60), de la Seine-et-Marne (77) et des Yvelines (78).

Selon la note nationale sclerotinia :

Depuis la première détection en 2011, la proportion de souches résistantes détectées dans le cadre de la surveillance a fortement progressé, passant de 2 % en 2012 à 17 % en 2014. C’est la première année qu’une baisse d’efficacité au champ a pu être corrélée sur un site en Seine-et-Marne, dont tous les sclérotes testés étaient résistants.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders