Imprimer
Commentaires
PeaMust

Du pois des mots aux actes

Publié le 04/11/2016 - 15:00

Les légumineuses offrent de nombreux atouts, tant agronomiques qu’environnementaux et aussi sur le plan alimentaire… Pourtant elles ont historiquement fait les frais d’un délaissement des politiques agricoles au profit notamment des céréales. De fait, l’effort de la recherche s’était alors lui aussi réorienté en parallèle. Les surfaces en légumineuses ont ensuite connu un effet yo-yo au gré des mesures politiques incitatives, ne suffisant pas à générer une adoption massive et durable de ces cultures dans les assolements… ni un regain d’intérêt (faute de rentabilité) pour la recherche.

PeaMust : du pois des mots aux actes. © F. Pierrel/Pixel image

Leur réapparition récente sur le devant de la scène, dans un contexte où l’agroécologie se développe, et où les protéines végétales sont parées de multiples intérêts, pourrait-il augurer d’un retour durable et construit dans les filières ? Le signal envoyé par le projet PeaMust se montre en tout cas encourageant. PeaMust est un projet soutenu par l’Agence nationale de la recherche qui vise à développer de nouvelles variétés de pois et à optimiser les interactions plante-symbiotes. L’objectif est d’obtenir une meilleure régularité tant en rendement qu’en qualité des graines. Initié en 2012, il s’achèvera fin 2019. Ce projet pourrait ainsi apporter à terme du renouveau dans le panel variétal du pois.

Des techniques de pointe sont mobilisées dans le cadre de PeaMust, annonce ainsi la première newsletter qui présente le projet : « Des développements technologiques majeurs comme l’atlas d’expression génétique des gènes du pois, la carte haute densité du génome du pois et le projet de séquençage du génome permettent depuis peu au pois d’évoluer rapidement de la sélection conventionnelle à la sélection assistée par marqueurs. »

Sur les résultats issus de ces recherches, ceux-ci touchent à plusieurs domaines. Le communiqué indique qu’ils amèneront notamment de nouveaux éclairages sur les mécanismes qui contrôlent la tolérance multi-stress. Sont également espérées des percées importantes sur le clonage des gènes de résistance au gel et à la pourriture racinaire causée par Aphanomyces euteiches. Ils visent aussi une meilleure compréhension du rôle de l’architecture des plantes et de leurs symbiotes dans la tolérance multi-stress, et enfin visent à identifier des variétés améliorées pour la régularité de leur rendement.

PeaMUST s’appuie sur les compétences de 13 laboratoires publics, 1 groupement d’intérêt public, 11 entreprises privées, 1 institut technique et 1 pôle de compétitivité, soit au total 28 partenaires répartis dans toute la France.

Pour en savoir plus : c'est ici !

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders