Imprimer
Commentaires
TMCE

Deux systèmes agricoles face à face pour la plateforme agronomique 2021

Publié le 17/06/2021 - 12:17

Plateforme TMCE dont l'atelier sur la pomme de terre. Photo : Willy Deschamps

Cette année, la plateforme agronomique TMCE s’est déroulée sur deux exploitations. L’occasion d’observer les différences entre une fertilisation TMCE et une fertilisation conventionnelle. Par l'intermédiaire de différents ateliers et profils de sol, les résultats d’essais de 2020, et les essais 2021, ont été présentés sur pommes de terre, maïs et blé tendre. Un atelier dédié à l’irrigation a mis en avant les différences d’évolution du statut hydrique du sol selon la fertilisation utilisée.

Des économies à espérer sur le travail du sol

En pomme de terre, deux systèmes ont été comparés :

- l’un en TMCE : TMS + TMF en enrobage et en foliaire + Cipan + travail du sol sans décompacteur ;

- l’autre en conventionnel : PK + fongicide sur plant + Cipan + travail du sol avec décompacteur.

L’objectif était de mesurer l’impact d’une fertilisation minérale équilibrée sur la diminution de la protection fongique, le rendement et la qualité des tubercules.

Il en ressort notamment un point d’écart de Ph et 10 % d’humus en plus pour la partie fertilisée en TMCE. Le double de vers de terre a été remarqué également côté TMCE, ainsi qu’une meilleure exploration de la butte par les racines de pommes de terre. Les tubercules affichent aussi un stade plus homogène sur toute la plante. Enfin, l’absence de décompactage sur la modalité TMCE est estimée à 40 euros/ha d’économie.

En maïs, les deux types de fertilisation ont aussi été comparés :

- l’une en TMCE : TMS + TMF enrobage et foliaire + Cipan + travail du sol sans décompacteur ;

- l’autre en conventionnel : PK + engrais starter + Cipan + travail du sol avec décompacteur ;

L’objectif était de mesurer l’effet de la fertilisation sur le rendement et l’état sanitaire de la culture.

Au niveau économique, les résultats observés sont quasiment identiques avec une marge brute relativement similaire entre les deux modalités, tout comme les coûts de produits phytosanitaires. L’économie vient, là aussi, du décompactage, avec une baisse de 42 euros/ha pour le système avec TMCE. Celui-ci bénéficie d’une amélioration par deux des réseaux d’interactions microbiens. Il n’a pas été constaté de grande différence entre le système TMCE sans engrais starter, et le conventionnel avec engrais starter. Par la suite, il a été relevé moins de pieds attaqués par la fusariose en blé sur le système TMCE.

Pas de gain sur le rendement, mais sur les sols

Christophe Couré, l’exploitant qui a accueilli la plateforme, applique le concept TMCE depuis près de vingt ans et travaille à façon les parcelles de son cousin en fertilisation conventionnelle. Selon lui, il y a peu de différences en matière de rendement. Le gain se situe surtout dans l’amélioration de ses sols. Il constate aussi une différence sur ses PS et la qualité de ses pommes de terre, en faveur du système TMCE.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders