Imprimer
Commentaires
Désherbage

Des parcelles propres grâce à l’écimeuse

Publié le 21/10/2019 - 12:09

Des parcelles propres grâce à l'écimeuse.

Les agriculteurs de la Somme ont pu apercevoir une machine qu’ils n’avaient pas l’habitude de rencontrer dans les champs : une écimeuse qui dispose d’une trémie. Cette dernière permet de récupérer les tiges et les graines coupées. Elle permet d’intervenir quand le désherbage n’a pas fonctionné correctement ou lors de la présence de graminées résistantes.

Depuis fin mai, l’écimeuse de la CABC, la filiale de prestation de services de la coopérative Noriap, a coupé des adventices sur plus de 650 hectares. Quelle est la particularité de ce matériel ? "C’est un prototype, indique Benoît Moreau, gérant de la CABC. C’est la première écimeuse commercialisée qui ramasse les épis et les graines en France." Elle a été fabriquée par un jeune agriculteur, Romain Bouillé, basé en Seine-et-Marne. Elle aurait dû arriver mi-avril dans la Somme mais elle est partie en Allemagne afin d’être analysée pour être construite à grande échelle. "Nous nous sommes lancés dans cette prestation afin d’apporter un service supplémentaire, ajoute-t-il. Il y a une demande des agriculteurs pour utiliser moins de produits phyto." La CABC a donc investi dans une écimeuse d’une largeur de 12 mètres composée de deux scies, un tracteur équipé de roues étroites et d’un GPS autoguidé. Le gérant n’a pas souhaité communiquer le montant de l’investissement.

Comment fonctionne-t-elle ? La coupe est composée de deux scies qui fonctionnent sur le même principe que celle d’une moissonneuse-batteuse. Elle élimine les ray-grass, vulpins, betteraves montées, chénopodes, chardons… qui dépassent de la culture en place. Les tiges et les graines coupées montent dans la trémie dont le volume est de 6 m3. Une fois pleine, le chauffeur vide la trémie au bord de la parcelle ou dans un godet de télescopique. C’est ensuite à l’agriculteur de récupérer les déchets. Certains les brulent une fois séchés, d’autres les amènent dans une unité de méthanisation.

Bien optimiser les réglages de l'écimeuse

 

Le travail de l’écimeuse a commencé dans des parcelles de ray-grass semences afin d’éliminer les repousses de ray-grass résistants et les vulpins. Ensuite, ce fut au tour du blé, puis des pommes de terre, des endives et enfin des betteraves. "Dans une parcelle, les betteraves montées atteignaient la hauteur du capot du tracteur", évoque Samuel Courbet. Dans une parcelle de betteraves bio, la CABC est intervenue pour des repousses d’endives et de betteraves montées.

La vitesse d’avancement dépend du salissement de la parcelle. "La priorité est de faire du bon travail, confie le gérant. Samuel Courbet connaît bien la machine, ce qui facilite les réglages." En betteraves, la vitesse d’avancement est de 9-10 km/h ; en blé 4-5 km/h ; en pommes de terre 9 km/h. Le chauffeur règle en permanence la hauteur de la barre de coupe afin de ne pas couper la culture en place. Samuel Courbet est intervenu avec l’écimeuse dans les derniers blés début juillet. Le tapis était alors à un mètre du sol. En betteraves, il est entre 20 et 30 cm.

Quelles sont les particularités de cette machine ? "S’il a plu, les tiges et les graines auront des difficultés à monter sur le tapis, indique Samuel Courbet. En revanche, avec la rosée, elles montent correctement." Benoît Moreau ajoute : "Les betteraves doivent être semées à 45 cm afin d’éviter de les écraser car le tracteur ainsi que l’écimeuse sont à voies de 1,80 m."

Quant aux agriculteurs, "ils sont satisfaits du résultat et regardent peu la perte, notamment en betteraves, informe Benoît Moreau. En blé, ils sont plus vigilants car ils n’aiment pas voir des épis cassés". Le chauffeur privilégie les passages de pulvérisateurs. Le chantier est organisé selon les demandes. C’est principalement l’agriculteur qui choisit la date d’intervention. "Parfois certains veulent trois passages", souligne Benoît Moreau.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders