Imprimer
Commentaires
Le désherbage mécanique

Des bénéfices dépendant de l’outil et des conditions d’intervention

Publié le 29/09/2017 - 14:32

La chambre d’agriculture du Loir-et-Cher organisait un atelier désherbage mécanique ce 28 septembre. Dans un bassin où la qualité de l'eau s'est dégradée, des actions sont menées pour limiter l'usage des produits phytosanitaires. Outre les démonstrations de matériel en situation, l’accent a été mis sur leur impact sur la structure du sol, et la nécessité de bien connaître son sol avant d’investir dans du matériel.

 

L’obligation de réduire l’usage des produits phytosanitaires redonne de l’intérêt au désherbage mécanique. Auparavant plutôt plébiscité par les agriculteurs bio ou les maraîchers, cette technique prend de l’ampleur et attire bon nombre d’agriculteurs en conventionnel, à toutes les échelles. Si le désherbage mécanique permet de limiter le nombre de passages herbicides, son efficacité dépend avant tout d’une bonne utilisation. La réflexion doit se faire à l’échelle du système de culture, pour gérer de manière préventive les adventices. Diversification des périodes de semis, allongement des rotations, alternance labour/ non-labour, déchaumage, faux semis sont autant de moyens à combiner avec le désherbage mécanique pour réduire le stock grainier.

Côté intervention, le désherbage mécanique doit s’effectuer sur des adventices jeunes, au stade « fil blanc ». À l’exception de la bineuse, les différents outils sont peu efficaces sur les adventices développées. Cette bineuse présente d’ailleurs des atouts non négligeables. Tout d’abord, outre son efficacité sur adventices développées, elle permet une aération du sol favorable à la culture en présence, en plus de casser la croûte de battance. Utilisable sur un écartement de 17 cm minimum en céréales, la bineuse peut être à dents ou à étoiles. Sur les modèles à dents, les socs tranchent et déracinent les plantules situées sur le rang. Sur les modèles à étoiles, les éléments rotatifs bêchent le sol et projettent les adventices en surface. Côté limites, outre les fenêtres d’intervention aléatoires, la bineuse nécessite des options de guidage pour des questions de débit de chantier et de confort de travail. Son prix de revient (traction, carburant et main-d’œuvre incluse) est de l’ordre de 25 à 30 €/ha, hors équipement spécifique.

Autre alternative, la herse étrille. Plus économique que la bineuse (13€/ha), elle présente des atouts non négligeables si l’on souhaite investir dans un premier outil de désherbage mécanique. Facile d’entretien et d’utilisation, elle est utilisable sur toutes les cultures, avec un débit de chantier élevé. La vibration de ses dents longues et souples déracine les plantules. Seulement, son efficacité n’est avérée que sur jeunes adventices et elle est même réduite sur les plantes pivotantes et les vivaces. Mal adaptée aux sols secs, battus et durs, elle présente aussi l’obligation de semer plus dense car les pertes de plantes cultivées peuvent grimper jusqu’à 20%.

 

Également présentée lors de la journée technique organisée par la chambre d’agriculture du Loir-et-Cher : la herse étrille rotative. Encore méconnue en agriculture conventionnelle, elle est composée de disques à dents flexibles montés sur des bras suspendus. Les roto-étrilles sont inclinées à 30° par rapport au sens d’avancement et entraînées par le contact avec le sol. Elles détruisent ainsi les plantules par arrachement, sans créer les sillons de la herse étrille. Moins sensible au bourrage ou aux cailloux qu’une houe rotative, elle présente néanmoins le désavantage d'un risque de blessure sur feuille, notamment les grosses feuilles, ouvrant ainsi la porte aux maladies. Perdre le bénéfice environnemental et financier du non-désherbage chimique avec l'utilisation de fongicides n'est évidemment pas l'objectif. 

Chambre d’agriculture 41

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders