Imprimer
Commentaires
Biodiversité

Aménagez, diversifiez, croissez !

Publié le 25/01/2016 - 14:30

À la diversification paysagère se superpose la diversité faunistique et floristique. Intérêt esthétique pour beaucoup, mais aussi intérêt fonctionnel pour l'agrosystème.

Si mesurer précisément les services effectifs rendus par la biodiversité sur la production agricole reste difficile, cela n'a pas empêché bon nombre d'initiatives d'aménagements parcellaires.

Tirer parti de l’existant pour favoriser la biodiversité dans ou aux abords des parcelles céréalières, c’est ce sur quoi se sont penchés l’association Hommes et Territoires et ses partenaires Agrifaune d’Eure-et-Loir et du Loiret. Objectif : utiliser des espaces herbacés jusqu’alors non valorisés, comme les dessous de pylônes, pour favoriser la venue de pollinisateurs et autres auxiliaires de cultures. L’association s’est particulièrement attachée à mesurer les aspects pratiques des dispositifs en visant la pérennité des espèces implantées et leur non-intrusion dans les parcelles cultivées.

Ces aménagements visent à être peu contraignants pour l’agriculteur. Ce sont également plusieurs objectifs à la fois qui peuvent être visés. C’est ce qu’a démontré la fédération des chasseurs de l’Aube durant 4 années d’expérimentation qui ont mis en évidence le rôle bénéfique des bandes enherbées sur la faune cynégétique mais aussi sur de nombreux insectes auxiliaires..

Ces expérimentations autour de la biodiversité, lorsqu'elles sont menées en collectif, offrent également un espace de partage d'idées et de réflexion qui facilitent les actions.

C’est dans cette dynamique que travaille le Civam de l’Oasis situé dans la Marne.

«Le collectif représente une force suffisante pour pouvoir interroger et mobiliser la recherche, à travers l'Inra par exemple, ou des associations de protection de la nature, ce que peut difficilement faire un agriculteur seul. Ce travail concerté avec ces structures permet d'obtenir des résultats statistiques qui facilitent la diffusion de ces approches sur le territoire. Ce que nous recherchons au final grâce à ce travail collectif, c'est une plus grande autonomie décisionnelle sur nos exploitations», déclare Stéphane Mainsant, agriculteur et administrateur du Civam.

C’est à cette thématique riche de perspectives que Cultivar consacre son dossier de janvier 2016.

Les aménagements parcellaires sont un enjeu pour favoriser la biodiversité dans les espaces agricoles. © C. Milou/Pixel Image

 

 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders