Imprimer
(1)
Gouvernement

Vous avez dit Mézard… comme c’est Mézard !

Publié le 18/05/2017 - 11:47

La nomination est tombée hier à 15h, le nouveau ministre de l’Agriculture s’appelle Jacques Mézard. © Nocidar/Fotolia

La nomination est tombée hier à 15h, le nouveau ministre de l’Agriculture s’appelle Jacques Mézard. Il y a de fortes chances que si vous n’êtes pas cantalou, ce nom ne vous dise rien. Bon, ce n’est pas nécessairement un défaut en soi, nous jugerons sur les actes. Les premiers commentateurs laissaient juste échapper : « Il sera sans doute plus un ministre de la Ruralité, compte tenu de ses origines, que de l’Agriculture ». Affaire à suivre.

En revanche le fait politique qui pourrait concerner l’agriculture dans les mois à venir, c’est évidemment la nomination de Nicolas Hulot comme ministre d’État à la Transition écologique et solidaire. Le qualificatif de ministre d’État est important car cela signifie qu’il peut intervenir sur d’autres secteurs et notamment l’agriculture. Nicolas Hulot, en revanche, pas besoin de le présenter.  

Son point de vue sur l’agriculture est assez clair, à savoir, sortir du modèle productiviste et s’orienter vers une agriculture productive à forte valeur ajoutée. (voire la vidéo de la Fondation Hulot ci-dessous) 

Dans un article publié sur le site Internet de la fondation Nicolas Hulot on peut lire aussi : « L’agriculture d’exportation coûte cher aux agriculteurs et à la société par les pollutions qu’elle engendre ». Pas sûr que ce soit de nature à rassurer l’ensemble de la profession agricole. Pas sûr non plus que cela contribue à tendre vers la coexistence des agricultures. Mais il est forcément trop tôt pour considérer qu’il va crisper un peu plus le monde agricole.

Mais entendons-nous bien, rares sont les ministres en charge de l’Environnement et de l’Écologie qui ont fait l’unanimité chez les agriculteurs. Mézard non ?

Commentaires

les agriculteurs attendent surtout des prix...il n'attendent pas forcément un ministre..l'agriculture ne sera durable que si rentable, il s'agit d'un rééquilibrage entre le prix des produits et les couts de production..le reste et le surplus, c'est du vent...

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders