Imprimer
Commentaires
Carbone

Soil Capital, précurseur de la rémunération du carbone aux agriculteurs

Publié le 25/09/2020 - 11:20

Soil Capital, société créée en 2013 par des agronomes indépendants cherchant à améliorer la rentabilité agricole et la santé des sols par des stratégies de transition dérisquées, lance le premier programme de rémunération carbone européen, pour les agriculteurs de France et de Belgique dans un premier temps : le programme Soil Capital Carbon.

Pour rejoindre le programme, la démarche est simple : les agriculteurs peuvent s’inscrire jusqu’au 31 décembre 2020 sur le site Soil Capital. Ensuite, Soil Capital réalise avec l’agriculteur un bilan de son exploitation afin de prioriser les actions qui amélioreront à la fois sa rentabilité et son impact GES. Les bilans reposent notamment sur le Cool Farm Tool, un outil de quantification de l’empreinte GES développé par des universités européennes.

Un programme ouvert à toutes les fermes voulant améliorer leur bilan carbone

Le bilan GES sera effectué annuellement et les auditeurs auront la possibilité de visiter l’exploitation. Un protocole conforme aux exigences de la norme internationale ISO 14064-2. La démarche est ouverte aux agriculteurs d’ores et déjà stockeurs de carbone comme à ceux qui en émettent encore mais qui cherchent à réduire leur impact.

Pour le moment, le protocole se concentre sur les fermes de grandes cultures ou de polyculture-élevage dont l’élevage ne représente pas plus de 20 % des émissions de GES. Vingt agriculteurs ont déjà rejoint le programme et s’acquitteront d’une adhésion de 980 euros HT pour chacune des cinq années que dure le programme.

Des prévisions à 27,5 euros/t de CO2 au bas mot

L’agriculteur engagé reçoit ensuite des certificats carbone correspondants pour chaque tonne de CO2éq non émise ou stockée. Les gérants de Soil Capital estiment que « la séquestration en équivalent CO2 peut atteindre 2 t/ha/an à raison de 27,50 euros/t au minimum ».

Ces certificats sont commercialisés par South Pole, un fournisseur de solutions climatiques reconnu, notamment auprès d’entreprises qui souhaitent encourager la neutralité carbone des matières premières qu’elles commercialisent. « Il s’agit d’inciter les parties prenantes à agir concrètement dans leurs propres filières et territoires », précise Chuck de Liedekerke, CEO et cofondateur de la société.

Une grosse partie du paiement de suite et le reliquat dans dix ans

80 % de la rémunération des certificats carbone acquis seront versés durant les cinq premières années du programme. Les 20 % restants seront affectés à une réserve d’assurance destinée à compenser un « événement de perte » en cas de dégagement imprévu de carbone sur l’exploitation dans les dix ans suivant l’émission des certificats carbones. Ils seront versés à l’agriculteur à partir de la onzième année et jusqu’à la quinzième année après l’adhésion au programme.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders