Imprimer
Commentaires
Fertilisation

Et le phosphore alors ?

Publié le 08/06/2017 - 12:14

Timac agro lance Phosph'Or, une application entièrement dédiée à la fertilisation en phosphore. © C. Milou/Pixel Image

La simplification des pratiques de fertilisation ne se limite pas à l'azote, le désinvestissement en phosphore fait courir le risque de pertes de rendements. Pour répondre à cet enjeu,  Timac agro lance Phosph'Or, une application entièrement dédiée à la fertilisation en phosphore.

Depuis 2004, l’Inra constate un appauvrissement des teneurs en phosphore Olsen dans les sols agricoles français. Parallèlement « les apports ont été divisés par 4 en 10 ans. Ce désinvestissement fait courir le risque de pertes de rendements », alerte Florence Nys, déléguée générale de l’Unifa, l'Union des industries de la fertilisation.

Fort de ce constat, Timac Agro souhaite par cette application remettre le phosphore au cœur des enjeux de la fertilisation. 

 La méthode Comifer est reconnue comme outil adapté au regard de la problématique phosphore, mais encore faut-il avoir des analyses de terre à disposition et cette méthode n’est pas forcément facile à mettre en œuvre sur le terrain par les agriculteurs ou les techniciens, commente Bruno Lebailly, directeur agrofourniture. Notre objectif était donc de proposer un outil d’aide à la décision qui accompagne et réponde de manière simple aux enjeux. 

 

 Timac agro lance Phosph'Or, une application entièrement dédiée à la fertilisation en phosphore.

Pédagogie et préconisation

L’application a deux vocations. D’une part, il s’agit de faire de la pédagogie, en rappelant les fondamentaux agronomiques quant au rôle du phosphore dans les sols et alerter sur la situation déficitaire en France.

D’autre part cet outil permet de faire un diagnostic à l’échelle de la parcelle en plusieurs étapes. La méthode du Comifer a été intégrée à l’algorithme, ainsi que la base de données d’analyses des terres du GIS SOL et les analyses de sol faites par l’Inra entre 2010 et 2014.

L’utilisateur est soit géolocalisé, soit il mentionne son code postal. Puis il renseigne des données comme le dernier apport de phosphore réalisé, les caractéristiques de culture (type et objectifs de rendements). L’application propose alors une préconisation sur les apports de phosphore conseillé, en fonction de la situation, des exportations de culture et du risque de retrogradation, détaille Camille Delpoux, chef produit.

 

Cette application est disponible gratuitement sur toutes les plateformes de téléchargements Apple Store et Google play store, elle est destinée aux agriculteurs et aux techniciens de la distribution agricole.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders