Imprimer
Commentaires
Cours du baril

Pétrole : l’Opep va-t-elle céder aux pressions de Donald Trump

Publié le 06/12/2018 - 16:19

© Pict rider

L’organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) est réunie à Vienne ce jeudi 6 décembre pour décider de l’avenir de sa production de pétrole alors que le baril enregistre une baisse de 30% ces 2 derniers mois. Soit elle décide d’un nouvel accord sur la baisse de production pour espérer voir les cours remonter, soit elle suit les injonctions de Donald Trump qui demande qu’elle ne change rien pour éviter que les prix ne remontent pour le consommateur. 

L’Opep a produit 32,99 millions de barils par jour sur le mois d’octobre. Les premiers mots du ministre de l’Énergie saoudien en début de réunion proposaient une baisse de 1 million de barils/jour, un chiffre en deçà des attentes du marché. Mais il faut bien avouer que depuis Ryad, on ne veut pas s’attirer les foudres de Washington, surtout depuis l’affaire du journaliste assassiné Khashoggi.

Du côté de l’Iran, la position est claire, face aux sanctions américaines, le pays veut continuer à produire, la baisse de production envisagée par l’Opep n’est pas vue d’un bon œil. Mais, évidemment l’Iran prend moins de gants vis-à-vis de la Maison Blanche en affichant plutôt de l’ironie vis-à-vis des allégations de Donald Trump à l’encontre des décisions de l’Opep dont il ne fait pas partie.

La Russie aura aussi son mot à dire, le ministre en charge du dossier sera présent à Vienne vendredi 7 décembre. Son intérêt est évidemment aussi que les prix du baril remontent, mais elle a d’ores et déjà annoncé qu’en hiver la baisse de production est difficilement envisageable pour un pays comme la Russie.

En début d’été, pour anticiper les sanctions américaines, les principaux pays avaient décidé d’augmenter un peu leurs productions en prévision de la baisse de production iranienne. Mais c’était sans compter sur le magicien Trump qui a, dans les faits, exempté certains pays importateurs du brut iranien et contribué à faire plonger les prix. « Un véritable coup bas porté à l’encontre de l’Arabie Saoudite », confie en off un analyste.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders