Imprimer
Commentaires
Marchés

Le Maroc fortement touché par la sécheresse, la production de blé pourrait reculer de 40%

Publié le 25/03/2020 - 12:26

Des températures au mois de février supérieures de 6°C par rapport aux normales, une pluviométrie annuelle d’à peine 150 mm contre 256 mm en moyenne sur les 3O dernières années, pour la 3e année consécutive le Maroc doit faire face à un bilan météorologique très pénalisant pour l’agriculture du pays. L’USDA prévoit une production de blé de 4 millions de tonnes, -40% par rapport à la campagne 2018/2019.

En conséquence, les éleveurs sont contraints de brader leurs bêtes, les prix de l’alimentation du bétail s’envolent. Le Gouvernement vient de décider de la distribution aux éleveurs de 250000 tonnes d’orge subventionnées pour les trois prochains mois. Cette mesure rentre en vigueur à compter du 27 mars 2020.

Autre menace pour le pays, les criquets pèlerins. Selon le média AgriMaroc.ma, un cadre de la FAO a indiqué que ce fléau menaçait aussi l’Algérie, la Tunisie, la Libye. En effet, les conditions météorologiques à partir de mai seront favorables à la reproduction du criquet pèlerin qui pour l’heure ravage l’est de l’Afrique.

L’agriculture est un pilier de l’économie du pays, même si le Royaume tente de la diversifier. Mais selon plusieurs sources le Maroc devrait connaître son pire taux de croissance depuis 20 ans. À cela s’ajoute la pandémie du coronavirus qui va toucher tout le secteur touristique du pays.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders