Imprimer
Commentaires
Fongicide

Inatreq™ active, la nouvelle solution de protection fongicide pour le blé

Publié le 27/12/2020 - 13:16

 

Inatreq™ active, la nouvelle solution de protection fongicide pour le blé

Le saviez-vous ? Les dégâts de septoriose entraînent une perte moyenne de rendements de l’ordre de 17 q/ha à l’échelle nationale et en cas de forte pression, les rendements peuvent être divisés par 2. Et dans le viseur des agriculteurs, les attaques de rouille sur le blé sont, elles-aussi, très préjudiciables lorsqu’elles sont détectées tardivement. Sur le terrain, les agriculteurs sont soucieux de la performance technico-économique et environnementale de leur stratégie fongicide « Je veux être serein par rapport aux regards des autres et répondre au mieux aux attentes sociétales. Je veux être rassuré aussi pour mon rendement », résume Denis Raux, jeune installé en polyculture-élevage, dans le département de la Meurthe-et-Moselle.

 

Et si Inatreq™ active parvenait à relever ce défi et révolutionnait la protection fongicide ? Comment ? Inatreq™ active, est une matière active d’origine naturelle, issue de la fermentation d’une bactérie présente dans les sols. Lancée en 2020 par la société Corteva, elle est formulée dans 2 solutions disponibles sur le marché, via Questar™ et Aquino™. Ces nouvelles références sont homologuées sur blé, triticale, épautre et seigle contre la septoriose, à la dose de 1,5L/ha et contre rouille à 2L/ha

 

« Sécuriser la protection fongicide »

 

Parmi les enjeux de la protection fongicide, la durabilité des solutions est un objectif à ne pas perdre de vue. La résistance aux fongicides de la septoriose du blé progresse sur l’ensemble de l’Hexagone. « La problématique résistance c’est l’affaire de tous. Il est indispensable dans les stratégies d’alterner les matières actives et de disposer de nouvelles solutions pour contourner cette problématique », iniste Philippe Delaire, exploitant dans la région Grand-Est. Inatreq™ active pourrait bien tenir aussi cette promesse. Cette matière active est la première représentante de la famille des Qil (Quinon Inside inhibitor). Il s’agit donc d’un nouveau site et mode d’action inédits sur blé, une première depuis 20 ans, dans la recherche et développement autour des solutions fongicides.

Enfin sur le terrain, comme le rappelle Etienne Sidot, associé en Gaec, sur une exploitation de 600 ha, la flexibilité et la persistance des solutions fongicides sont recherchées « Les fenêtres d’intervention pour réaliser les applications dans de bonnes conditions (limiter la dérive) sont rares, il nous faut des solutions qui aient, dans le temps, une bonne persistance d’action, pour une bonne protection de la culture, idéalement entre le stade 2 nœuds et dernière feuille ». C’est en effet, aussi une promesse des solutions de Corteva, d’une part, par sa formulation I-Q4, spécifiquement développée et brevetée qui offre une meilleure rétention et pénétration des gouttelettes. Par ailleurs, couplée à une bonne persistance d’action, les solutions apportent de la souplesse aux agriculteurs. Corteva a donc l’ambition de lever l’ensemble des problématiques liées à la lutte fongicide, avec le souci de sécuriser le rendement et l’utilisateur d’apporter de la flexibilité dans les usages, et d’inscrire dans la durabilité la protection fongicides.

Vous en réviez ? Corteva l'a fait

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders