Imprimer
Commentaires
Agriculture biologique de conservation des sols

Variétés des céréales à paille, en quête d'un nouvel idéotype pour sols vivants

Publié le 29/04/2020 - 10:48

Depuis quelque temps déjà, les adeptes de l’agriculture de conservation des sols soutiennent que les variétés actuellement sélectionnées ne sont pas forcément adaptées pour être cultivées sur un sol vivant. C’est sans doute encore plus vrai en agriculture biologique de conservation. Penchons-nous donc sur les caractéristiques recherchées et observons le nouvel idéotype souhaité pour les céréales à paille.

Moisson céréales. © Pixel6TM

«L’agriculture biologique de conservation des sols n’est pas une simple transposition de ce qui se pratique en agriculture de conservation conventionnelle, constate Mathieu Marguerie, chargé de mission en productions végétales à Agribio 04. Ceux qui réussissent sont ceux qui ont tous les sacs de semences en stock pour saisir la moindre opportunité de semer…» Certes, c’est de la trésorerie immobilisée mais c’est une des solutions pour réussir.

Il ne faut pas se leurrer, «les aléas climatiques entraînent des conditions extrêmes tant en matière de température que de pluviométrie et à l’opposé de sécheresse, note le chargé de mission. Les années que nous vivons actuellement comptent en moyenne 1 % de jours avec des conditions extrêmes. Soit 4 jours par an. Il est estimé que ce chiffre passera à 30 % dans les années 2050, soit près de 100 jours».

L’agriculture doit donc compter avec ces aléas. Et la génétique n’apportera pas forcément toutes les solutions. Déjà aujourd’hui, il existe un différentiel de près de 10 q/ha entre le potentiel théorique des céréales à paille et leur rendement réel. L’amélioration génétique participe encore à accroître théoriquement le rendement des cultures, or la réalité tend davantage à une stagnation voire à une régression.

Si le fait d’accroître la diversité des cultures dans les rotations, l’irrigation et l’élevage sont des moyens de faciliter l’agriculture biologique de conservation (ABC), il ne faut pas oublier d’opter pour les bons cultivars dans chaque espèce afin de valoriser le potentiel des sols «vivants».

D’un idéotype dicté par la révolution verte…

«Pour produire sur sol vivant en grandes cultures, il faut forcément le faire sans labour et avec des techniques culturales simplifiées, note Alain Peeters, directeur du centre de recherche belge RHEA. Nous ne parlons pas ici de non-travail du sol strict car en agriculture biologique de conservation, il est toujours nécessaire d’avoir recours à un travail du sol pour lutter contre les adventices aussi réduit soit-il. Cela étant dit nous évoluons sur un sol vivant dont il faut exploiter la vie avec des plantes en capacité de le faire.» Pour lui, il est donc temps de réviser l’idéotype des céréales cultivées et commercialisées actuellement.

En agronomie, l’idéotype est une variété d’une espèce sélectionnée pour sa capacité à profiter de manière optimale d’un environnement donné. Le premier à parler d’idéotype en agriculture a été le chercheur australien M. Donald en 1968. Il décrit alors l’idéotype avec l’ensemble des caractères qu’une céréale doit posséder au sein d’une espèce pour être cultivée en communauté dense. Ainsi, «il part du principe que le tallage est un gaspillage de ressources pour la plante car il a observé que la plupart des talles ne portent pas d’épis à la récolte, indique Alain Peeters. Il prône aussi un indice de récolte élevé. C’est-à-dire beaucoup de grains par rapport à la quantité de paille… Stratégie largement adoptée par les sélectionneurs. Il cible aussi des tiges courtes et épaisses ainsi que des feuilles fines et dressées. Des plantes à port érectophile donc. Cet idéotype ne convient malheureusement pas à une production de céréales à paille sur sol vivant.»

Retrouvez l'intégralité de cet article sur le numéro d'avril 2020 de Cultivar accessible en ligne gratuitement dans son intégralité 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders