Imprimer
Commentaires
Les couverts végétaux participent à restructurer le sol

Tassement du sol

Publié le 28/09/2018 - 12:01

© E. Thomas/Pixel Image

En réalisant un premier travail sur l’intérêt des couverts végétaux dans la restructuration d’un sol tassé, Agro-Transfert RT a déjà pu répondre par l’affirmative lors du colloque de clôture du projet Sol-D’Phy « Comment diagnostiquer et lutter contre les tassements » qui a eu lieu le 11 septembre 2018 à Villequier-Aumont dans l’Aisne.

L’un des ateliers de la journée de restitution a permis de mettre en évidence que les couverts végétaux participaient à restructurer les zones tassées en dessous de l’horizon travaillé. À la suite d’un essai implanté en 2017, Agro-Transfert RT a validé le fait que quelle que soit l’espèce choisie entre un radis fourrager et de l’avoine rude, le couvert colonise l’ensemble du profil après trois mois. Dès le premier mois, les racines colonisent déjà l’horizon pédologique. La durée de végétation semble avoir un impact plus important sur la colonisation du profil par les racines. La densité de racines présentes en profondeur est en effet plus importante après trois mois de végétation qu’après un mois.

Les racines colonisent tout l'horizon

Autre élément essentiel, il s’avère que les zones composées de blocs compacts sont autant colonisées que les zones plus favorables de l’horizon même si elles le sont préférentiellement à proximité des zones avec fissures ou galeries de vers de terre. Le développement racinaire des couverts sous l’horizon travaillé (entre 25 et 35 cm) participe aussi à réduire la proportion de zones défavorables dans l’horizon tassé sous l’effet de fissurations du système racinaire du couvert.

Là encore, la durée de végétation du couvert a un effet notable sur l’amélioration du sol. Plus elle est longue, plus les zones tassées sont réduites en proportion des zones plus favorables au développement racinaire. Et ce de manière très significative. Entre le mois de septembre et de novembre, l’avoine permet de réduire la zone tassée à seulement 62% du profil alors qu’elle représentait 92% au mois de septembre au profit de zones tassées mais fissurées dont la proportion augmente significativement en passant de 8 à 36% du profil.

L’effet est encore plus flagrant avec le radis fourrager dont la modalité passe de 86% de zone tassée à seulement 38% au profit de la zone tassée et fissurée dont la proportion passe de 7 à 49%. Un effet du couvert qui est mis en évidence par une meilleure vitesse d’infiltration de l’eau dans le sol dans toutes les modalités avec couverts. Reste à savoir si certaines espèces peuvent avoir des effets bénéfiques meilleurs que d’autres dans cette optique.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders