Imprimer
Commentaires
Colza

Oui aux plantes compagnes mais en faisant le bon choix

Publié le 23/07/2021 - 10:09

La pratique des plantes compagnes se développe en France, mais encore faut-il trouver la bonne association pour ne pas être déçu !

Associer des plantes compagnes au colza est presque en train de devenir une mode. Encore faut-il que le choix des espèces de plantes compagnes soit judicieux pour espérer les effets attendus.

"La présence de plantes de service peut réduire les attaques d’insectes en automne, soit par effet de dilution de la plante hôte, par effet de barrière, ou par perturbations olfactives et visuelles." C’est ainsi que Muriel Valantin-Morison, chercheur à l’Inra de Grignon, reformule l’hypothèse qui pousse de nombreux agronomes et agriculteurs à s’intéresser à l’association du colza avec d’autres espèces végétales. Toutefois, d’après ce même chercheur, l’effet des associations sur les populations de ravageurs ou même sur les populations d’auxiliaires est : "très peu étudié sur le colza et parfois contradictoire sur d’autres brassicacées […]."

Aujourd’hui, une des rares associations qui a montré un bénéfice certain sur des ravageurs comme le charançon du bourgeon terminal ou les grosses altises est l’association d’un colza avec une légumineuse telle que la féverole. Dans ce cas de figure, des essais ont montré une réduction des dégâts de ravageurs avec 20 % de pieds sains supplémentaires par rapport à un colza seul. Des résultats similaires ont été observés en associant le colza avec de la lentille ou même avec des espèces non légumineuses comme le sarrasin. Cependant, les associations composées d’espèces non légumineuses ont montré dans plusieurs essais des pertes sur le colza de l’ordre de 6 q/ha. Il faudra donc être particulièrement vigilant sur l’utilisation d’espèces non légumineuses, en particulier les graminées qui ont montré des effets contradictoires quant à leur efficacité sur les insectes prédateurs du colza ou bien sur la faune auxiliaire qui y est associé.

Il est utile de rappeler qu'en 2017, dans le cadre du Casdar Alliance, l’Inra a publié l'OAD Caps dont l’objectif est de synthétiser les connaissances disponibles sur les associations du colza avec des plantes compagnes. Cet outil permet notamment de simuler, sur la base de références scientifiques et techniques, les services rendus par les plantes compagnes en particulier sur la nutrition azotée du colza, la régulation des adventices ainsi que la perturbation des insectes ravageurs à l’automne.

 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders