Imprimer
Commentaires
Lutte contre les ravageurs en AC

Le mélilot jaune plus fort que les campagnols

Publié le 28/08/2017 - 16:39

Le mélilot jaune plus fort que les campagnols. © C. Waligora/Pixel image
Lors de son intervention aux rencontres Sky Est au mois de juin 2017 dans l’Aube, Jean-Luc Forrler, chef du projet agriculture de conservation au sein du groupe coopératif Vivescia, vantait les mérites d’un travail du sol superficiel pour favoriser la germination des repousses et des adventices pour mieux les détruire ensuite mais surtout pour contenir les populations de rongeurs tels que les campagnols des champs et terrestres :

Nous ne les éradiquerons jamais. C’est illusoire de l’imaginer. En revanche, un travail du sol superficiel juste après la moisson est suffisant pour contrôler leur population cinq années sur six. Lors du pic de population, deux passages à huit jours d’intervalle restent une solution efficace.

Pour les puristes du semis direct, il existe une autre solution pour contrôler les rongeurs de nos champs : le melilot jaune.

À raison de 500 g de mélilot jaune mélangé au couvert d’interculture, il est possible de contrôler les populations. Mais c’est une gestion par anticipation. L’interculture doit permettre aux campagnols de stocker le mélilot jaune dans leurs galeries. En se décomposant ensuite, il dégage une substance létale pour les rongeurs.

Cela étant dit, il faut aussi veiller à ce que le mélilot ne devienne pas une nouvelle adventice qui pourrait s’avérer difficile à gérer ensuite.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders