Imprimer
Commentaires
Innovation en agriculture

Le Ceta de Romilly au Dephy

Publié le 08/11/2016 - 14:55

Le Ceta de Romilly-sur-Seine (nord-ouest de l’Aube) vient de créer un groupe Dephy avec 12 des fermes adhérentes. Ces exploitations cultivent bien évidemment des céréales, des betteraves à sucre et pour certaines des légumes de plein champ. Florent Thiébaut, animateur du Ceta, précise le point de départ de ce groupe Dephy :

 

Nous avons identifié dans les fermes du Ceta les cultures les plus consommatrices de produits phytosanitaires et les produits les plus utilisés. Les légumes sont particulièrement consommateurs d’intrants et notamment d’herbicides. L’objectif de la démarche est de trouver, pour ces cultures prioritairement, des alternatives aux produits qui ont le plus d’impact sur la vie biologique du sol.

De ce fait, le projet collectif s’articule autour de trois grands axes :

- la production de plantes saines sur un sol sain en appliquant notamment le semis direct sous couverts, les cultures associées et des produits de protection des plantes plus respectueux du sol ;

- la baisse de l’utilisation des fongicides grâce notamment aux outils d’aide à la décision et au choix variétal ;

- le désherbage alternatif.

 

Les adhérents du Ceta de Romilly en pleine analyse des performances d'une herse étrille au champ. © Ceta de Romilly

Le Ceta de Romilly-sur-Seine mène depuis quelque temps déjà une réflexion sur le désherbage mécanique à la fois en grandes cultures et en légumes. Plusieurs agriculteurs sont d’ailleurs équipés de matériels de désherbage mécanique et quatre herses étrilles ont été achetées cette année par d’autres membres du groupe. Fort de ce parc matériel disponible, le groupe Dephy va mettre en place des essais en bandes chez les agriculteurs afin de mettre à l’épreuve le désherbage mécanique en légumes comme en céréales. Les premiers résultats du groupe sont attendus dès la récolte prochaine.

 

Au-delà de ces essais, le groupe Dephy va offrir un nouveau cadre d’échanges aux agriculteurs y participant. D’abord à l’occasion des tours de plaine collectifs permettant d’identifier les itinéraires culturaux les plus judicieux. Mais aussi dans le cadre de partenariats avec des constructeurs de matériels agricoles, des instituts techniques ou encore un lycée agricole. Une nouvelle dynamique pour le Ceta de Romilly !

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders