Imprimer
Commentaires
Maladies des céréales

Le biocontrôle à réserver au T1 de la stratégie fongicide sur blé

Publié le 09/11/2020 - 11:00

Le biocontrôle doit se contenter du T1 pour l’instant lorsqu'il est nécessaire sur blé. Photo : Pixel6TM

Bientôt, les variétés de blé peu sensibles aux maladies représenteront 50 % de la sole française de la culture. Une évolution qui change aussi les stratégies de sa protection.

Au-delà de l’impasse de plus en plus fréquente sur le T1 et recommandée par Arvalis-Institut du végétal sauf dans des cas précis, 36 % des surfaces de blé n’ont été traitées qu’une seule fois en 2020, contre un hectare sur quatre en 2019. Et ce au détriment de la stratégie à trois traitements dont les surfaces passent de 30 % en 2019 à 19 % en 2020. La stratégie à deux passages reste de son côté stable avec 42 % des surfaces couvertes.

Au-delà de l’effet année, l’évolution dans le choix variétal conforte la migration vers une stratégie fongicide se passant du T1. 44 % des variétés de blé cultivées en France présentent un bon niveau de résistance à la septoriose en 2020 (note supérieure ou égale à 6,5). C’est trois fois plus qu’il y a dix ans. La voie génétique faisant partie des pistes les plus sérieuses pour réduire l’utilisation des fongicides.

Le biocontrôle trouve sa place dans la stratégie fongicide sur blé

Le biocontrôle est également une piste qu’Arvalis-Institut du végétal ne laisse pas de côté. Des essais sont bien évidemment menés durant chaque campagne. L’institut indique d’ailleurs que « dans le contexte de 2020, le biocontrôle – en particulier le soufre – a parfaitement joué son rôle lorsqu’un premier traitement était nécessaire. Dans un contexte de diminution des premières interventions, le soufre a permis de protéger le blé sans trop dépenser avec une solution 100 % biocontrôle, sur plus de 250 000 ha ».

Pour les autres interventions fongicides sur blé, l’institut avoue que les stratégies conventionnelles gardent encore un sérieux avantage. Les essais ont mis en évidence que sur variétés peu sensibles, quatre applications de biocontrôle permettent d’obtenir des résultats techniques proches à ceux d’une application unique de fongicide de synthèse, mais qu’économiquement, la solution de biocontrôle est déclassée. Aujourd’hui, la place du biocontrôle dans la protection fongicide des blés se restreint au T1.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders