Imprimer
Commentaires
Produits résiduaires organiques

Faut-il toujours faire confiance aux PRO ?

Publié le 15/06/2015 - 17:09

141246_ue.jpg

Les trois lettres PRO ne correspondent pas à un diminutif de professionnel mais bien aux initiales de produits résiduaires organiques. S’ils peuvent être d’origine agricole, ces produits correspondent souvent aux résidus et sous-produits organiques engendrés par les industries agroalimentaires notamment et les collectivités. Ils sont dans de très nombreux cas valorisés sur les surfaces agricoles comme amendements organiques. Si les produits résiduaires organiques d’origine agricole sont bien connus de la profession, ce n’est pas forcément le cas des PRO d’autres provenances.

Plusieurs questions peuvent alors se poser : quelle est leur réelle valeur fertilisante ? Est-elle stable dans le temps et selon les aléas de la production. Est-ce réellement intéressant pour la production agricole ? Si des réponses peuvent être trouvées à ces questions par des analyses, ces dernières ne peuvent pas fournir d’éléments sur l’impact de tels épandages à moyen terme sur les parcelles agricoles. Quel est le risque de pollution des sols agricoles par des éléments traces métalliques, organiques ou d’autres polluants même présents à d’infimes doses ? Des études pluriannuelles sont donc de rigueur. Et le cas échéant, qui est responsable ? Le propriétaire des terres ou le fournisseur des produits résiduaires organiques incriminés ?

Autant de questions auxquelles Cultivar apporte des éléments de réponse dans le dossier technique du numéro de juin. 

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders