Imprimer
Commentaires
Couverts végétaux

Et pourquoi pas les couverts mellifères ?

Publié le 11/05/2015 - 16:59

 

Au travers du projet Casdar InterAPI (2011-2014), l’Itsap Institut de l’abeille et ses partenaires ont réalisé une base de données de couverts mellifères. En tout, 38 espèces mellifères et 4 mélanges  ont été recensés. Cet outil d'aide à la gestion de la ressource mellifère s'adresse aux acteurs du monde rural dans leur ensemble : agriculteurs, apiculteurs, techniciens et ingénieurs du développement rural.

Pour chaque espèce, des fiches sont proposées dans la base de données InterAPI, avec différentes entrées possibles:

  • nom,
  • utilisation,
  • intérêt agronomique,
  • ou intérêt apicole.

"L’implantation en interculture ou jachère de ces espèces permettra de fortifier et de diversifier l'offre en ressources polliniques en période de pré-hivernage, et ainsi, de jouer un rôle sur la réduction des mortalités hivernales des colonies d'abeilles", note l’Itsap.

Voici deux exemples d'espèces mellifères, déjà largement utilisées en couverts:

La phacélie pour assainir la rotation

Espèce non représentée dans les familles de cultures, la phacélie assainit les rotations dans quasiment toutes les situations. Il faudra cependant éviter de l’implanter avant un légume d’industrie pour éviter un risque de Sclerotinia.

139355_jc.jpg

Cette plante mellifère présente un développement en biomasse intéressant sans pour autant rendre difficile sa destruction. Elle a la mauvaise réputation de générer des relevées dans les cultures suivantes, ce qui est avéré pour des phacélies semées en jachère et non détruites au-delà de la floraison, mais ce n’est pas le cas en culture intermédiaire : comme elle fleurit peu en automne ou tardivement, elle est détruite avant la grenaison. Sa semence est cependant assez chère.

Le tournesol: facile à détruire

Le tournesol se développe bien en semis précoce d'été. Sa forte sensibilité au gel est un atout pour sa destruction mais le rend peu adapté à des semis tardifs. C'est un couvert peu étouffant, bien adapté à des associations. Grâce à sa racine pivot, le tournesol a un effet restructurant. Il s’agit d’une plante mellifère intéressante. Cependant, il est à éviter dans les rotations ou régions où le tournesol est présent sinon on s’expose à la multiplication du mildiou.

Retrouvez dans le Cultivar Hors-Série n°22 paru début mai, un dossier sur les couverts végétaux.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders