Imprimer
Commentaires
Mycotoxines du blé

Écorce de bourdaine : mieux qu’un fongicide

Publié le 17/11/2014 - 17:20

En Suisse, Agroscope Changins mène des travaux pour trouver des alternatives à l’utilisation des fongicides de synthèse pour lutter contre le champignon Fusarium, et limiter les mycotoxines dans le blé. Les chercheurs se sont tournés vers des substances naturelles qui inhiberaient le champignon, testant différentes suspensions de farines à base de plantes médicinales.

foto_frangula_afo_f_mm.jpg

Ils ont fait des essais avec l’écorce de bourdaine, la galle chinoise, l’acide tannique et la rhubarbe. L’acide tannique et les suspensions de farine de galle chinoise qui contient plus de 50% d’acide tannique, ont montré, en laboratoire, un effet inhibiteur important contre Fusarium et l’ont également inhibé dans les conditions de terrain.

Les suspensions et les extraits à base d’écorce de bourdaine Frangula alnus n’ont pas présenté d’effet direct sur le champignon Fusarium, mais l’écorce de bourdaine a cependant réduit l’infestation et la teneur du blé en mycotoxines de plus de 50%. Un résultat que dans la pratique du terrain, les fongicides usuels dans le commerce n’arrivent souvent même pas à dépasser. Les chercheurs mettent l’efficacité de l’écorce de bourdaine, bien qu’elle ne soit pas toxique pour le champignon, sur le compte de la formation induite de défenses immunitaires dans les plants de blé.

La rhubarbe a également donné un effet à la fois inducteur et toxique pour le champignon.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders