Imprimer
Commentaires
Plante invasive

Comment lutter contre l'ambroisie dans le maïs ?

Publié le 08/06/2020 - 09:17

L'ambroisie peut redémarrer après un broyage ou un binage dans les productions de semences de maïs.

La prévention s’impose pour lutter contre les ambroisies et notamment dans le maïs, non seulement à cause du pouvoir allergisant de leur pollen mais aussi parce que leur nuisibilité est importante. Le programme de post-levée doit être adapté si elles se manifestent dans les parcelles. 

Avec leur pollen allergisant, les ambroisies font partie de ces plantes, invasives, qui sont à surveiller de près. En outre, elles peuvent nuire de façon importante à la production de maïs. La lutte préventive est donc très recommandée par Arvalis. Il s’agit de surveiller les bords de parcelles, les passages d’enrouleurs et d'inspecter le matériel de récolte voire de travail du sol pour éviter qu’elles ne se propagent. Car il existe trois sortes d’ambroisies dont deux sont implantées dans le Sud-Ouest (ambroisie à feuilles d’armoise, ambroisie trifide).

La plantule d’ambroisie à feuilles d’armoise a des cotylédons charnus, elliptiques et les premières feuilles sont divisées, opposées avec une nervure blanche. À des stades plus développés, les feuilles sont du même vert sur les deux faces et profondément découpées. La tige est très pileuse et rougeâtre.

L’armoise vulgaire se distingue de l’ambroisie à feuilles d’armoise par une face inférieure des feuilles blanchâtre.

Et enfin, l’ambroisie trifide présente au stade plantule des cotylédons elliptiques, charnus avec une courte pilosité à la marge du limbe. Sur plante adulte, les feuilles, dentées, sont découpées en 3 ou 5 lobes.

                                             

L'ambroisie trifide présente au stade plantule des cotylédons elliptiques, charnus avec une courte pilosité à la marge du limbe.

Ces ambroisies sont difficiles à détruire. Leur période de germination s’étale du printemps à l’été avec des levées très échelonnées qui rendent leur contrôle assez difficile.
La production de graines est importante et leur durée de vie dans le sol est élevée. La plante est capable de redémarrer même après un broyage ou un binage (dans les rangs de mâles broyés en maïs semences par exemple).

Lorsque les ambroisies sont présentes dans les parcelles, le programme herbicide doit être adapté. En post-levée, des associations de produits à base de bromoxynil, sulcotrione ou thiencarbazone-méthyl sont à renouveler en fonction des levées échelonnées. Il est aussi possible de réaliser un binage, mais sur des ambroisies encore peu développées pour éviter qu’elles ne se repiquent. 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders