Imprimer
Commentaires
Technique

AFRame : l'agroforesterie à l'essai en Pas-de-Calais

Publié le 19/02/2019 - 15:48

La région des Hauts-de-France soutient AFRame, un projet d’agroforesterie qui a démarré en juin 2018 pour trois ans. Piloté par l’Institut supérieur d’agriculture de Lille, il a pour objet d’expérimenter cette technique peu connue dans la région afin d’en lever les freins. Différents partenaires y sont associés comme l’Inra, la Fredon et l’association des planteurs volontaires. L’agroforesterie pourrait être une alternative dans cette zone classée vulnérable aux nitrates et sujette à l’érosion. L’expérimentation s’est mise en place chez un agriculteur de Ramicourt (62). Ainsi, des références locales pourront être produites. Ce dispositif permettra d’évaluer le système dans une région à faible taux annuel d’ensoleillement et avec des cultures spécifiques comme la betterave sucrière et la pomme de terre. Quelques associations d’arbres et de cultures seront comparées avec des parcelles témoins (agricoles et forestières). L’effet ombrage des arbres sur les cultures sera étudié dans un premier temps par l’installation des lignes de faux arbres dans la parcelle. Divers outils seront utilisés : marquages isotopiques, carottages racinaires, relevés de biodiversité et bougies poreuses seront utilisés pour mesurer les flux d’azote entre arbre et culture, la croissance racinaire, la biodiversité et la lixiviation de l’azote. Le stockage de carbone sera évalué. L’outil Systerre donnera des indicateurs économiques. Chaque année des journées thématiques seront organisées pour mieux faire connaitre le système.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders