Imprimer
Commentaires
Communcation #2

« Un vrai moment de partage »

Publié le 18/05/2015 - 16:48

tgv.jpg

En début de semaine dernière, nous rencontrions Denis Fumery, agriculteur à Sagy dans le Val-d’Oise. Il se préparait alors à monter dans le TGV Paris-Milan, direction l’Exposition universelle de Milan. Un objectif en tête pour ce voyage : partager et échanger sur son métier d’agriculteur avec le grand public. Un voyage réalisé dans le cadre de l’opération organisée par la SNCF et Passion Céréales, qui consiste à transformer les fenêtres des TGV en écran "du savoir agricole et rural". De retour chez lui, il nous fait partager son expérience.

Denis Fumery a une philosophie, celle d’Éric Orsenna qui répète à l’envie aux agriculteurs "Allez marteler que vous faites un beau métier, c’est comme cela que vous y arriverez". "En effet, il faut donner une image positive de notre métier, montrer que les agriculteurs ne sont pas que des râleurs", insiste Denis Fumery de retour de Milan. Et cette nouvelle expérience de communication dans le TGV ne fait que confirmer son point de vue, "Les gens veulent comprendre, jamais ils ne nous tournent le dos, au contraire, ils sont curieux et désireux de savoir. À nous de saisir cette opportunité ."

Concrètement, les voyageurs étaient invités à se rendre à la voiture bar pour aller à la rencontre des agriculteurs présents. Des activités ludiques et pédagogiques étaient proposées pour les enfants, tandis que les plus grands, curieux, se prêtaient au jeu des questions réponses avec les professionnels. Entre autres sujets abordés : les aides Pac. "Et oui, c’est un sujet qu’ils veulent comprendre. Alors il faut leur rappeler que ça ne représente pas une si grande somme que ça dans les budgets nationaux, que ce n’est pas un dû, qu’il y a des contreparties, et que sans les aides ils paieraient les produits agricoles plus chers. Rappeler aussi que la production agricole est source des dividendes à l’exportation, quelques 7 à 8 milliards d’euros… Tout cela, ils ne le savent pas", commente Denis Fumery. Et lorsqu’on commence à parler d’exportations, les questions fusent : "Comment faites-vous ? Vous vendez directement ?". "En fait le consommateur s’interroge sur les rouages, c’est tout à fait légitime, il veut comprendre", ajoute l’agriculteur.

denis_fumery_tgv.jpg
Photo: Passion céréales

"De belles rencontres"

Autre constat pour Denis Fumery à l’occasion de cette expérience, l’habitude et le reflexe du paysan de regarder vers l’extérieur. "Nous, on regarde toujours dehors, alors on peut partager la diversité des paysages par la palette de couleurs offerte par les cultures. Et même à grande vitesse, de Paris à Milan, on peut apprécier toute la richesse et la diversité de ces paysages". Petits et grands voyageurs, personnel de la SNCF, passagers divers et variés… Un voyage qui permet de "faire des belles rencontres" retient Denis Fumery "avec des publics que l’on n’a pas tous les jours l’occasion de rencontrer. Alors on se rend compte en échangeant que chaque profession à son côté merveilleux". Et si c’était à refaire ? Denis Fumery n'hésite pas "Je referais". Mais en attendant, ce qu’il va faire, c’est repartir à Milan pour prendre un peu plus qu’une demi-journée pour visiter les différents pavillons de l’Exposition universelle qui d’après ses premières impressions ont l’air très prometteurs.  

pavillon_france.jpg
Photo : D.Fumery

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders