Imprimer
Commentaires
Point de vue

À tous ceux qui veulent bannir le glyphosate

Publié le 21/06/2016 - 10:05

À tous ceux qui veulent bannir le glyphosate. © Kotoyamagami/Fotolia
L’idée de ce billet n’est pas de défendre aveuglément le glyphosate et de devenir un protagoniste de plus dans ce jeu de ping-pong médiatique mais d’apporter une position modérée et constructive. Avec ce dossier brûlant où les utilisateurs peuvent difficilement s’exprimer sans devenir des « vilains méchants », l’objectif est d’essayer de faire le point pour une fois avec l’angle « agriculteur ».

Le glyphosate est premièrement un symbole fort qui permet de fédérer facilement les milieux écologistes et altermondialistes sur des cibles communes. Glyphosate = Monsanto = OGM = grandes fermes = destruction de la planète. L’amalgame est simpliste et fonctionne diaboliquement bien. Cependant il n’y a pas de cultures OGM en Europe (hormis en Espagne). Pour ce qui est du glyphosate et Monsanto, la matière active est tombée dans le domaine public (elle n’est plus protégée par un brevet) depuis 1994. Il est donc disponible en générique et massivement produit par la Chine à faible prix depuis plus de 20 ans. Monsanto, comme d’autres géants de l’agrochimie, ne gagnant plus rien sur l’affaire, serait peut-être même ravi de le voir disparaître afin de le remplacer par d’autres produits protégés et plus margeants.

Décortiquer son utilisation est également instructif : sur environ 10500 tonnes épandues chaque année sur le territoire 2000 t reviennent tout de même aux particuliers et les 8500 t restantes se divisent pour deux tiers aux agriculteurs et un tiers pour les autres utilisations (entretien de zones industrielles, de parcs et jardins, de voiries, des rails…). Les quantités utilisées aujourd’hui en agriculture de conservation, surface encore très négligeable, sont donc loin d’être à l’origine des principales pollutions d’autant plus qu’elles sont utilisées sur des supports très organiques et des sols biologiquement actifs.

Frédéric Thomas, rédacteur en chef de la revue TCS. Photo : DR

Quel est réellement le risque du glyphosate sur la santé et l’environnement ? Bien qu’il soit difficile de se positionner sur ce point sans être un « expert », il est logique de penser que cette matière active n’est pas aussi inoffensive que prétendue par l’agrochimie. Cependant elle est utilisée depuis plus de 40 ans (1974) et de manière assez massive dans le monde entier depuis 20 ans. Si elle possédait de gros défauts ou un impact sérieux et reconnu sur les utilisateurs et/ou l’environnement, l’information aurait déjà fait le tour de la planète vu le nombre de chercheurs et d’activistes anti-glyphosate/Monsanto de par le monde, y compris aux États-Unis.

Lire la suite de l’article 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders