Imprimer
Commentaires
Maïs grains

Sécuriser le rendement grâce au Rynaxypyr®

Publié le 31/05/2018 - 11:32

coragen maïs_FMC

Le risque foreur (sésamie et pyrale) est très élevé cette année. Ces insectes peuvent impacter le rendement de façon très significative, jusqu’à 15 quintaux dans les parcelles fortement infestées. Outre les dégâts sur la culture de maïs qui pénalisent le rendement, les insectes foreurs sont la cause principale du développement de mycotoxines dans les grains, toxiques à la fois pour l’homme et les animaux. Rappelons d’ailleurs que la Commission européenne a fixé des teneurs maximales (règlement CE 1126/2007). Il existe aujourd’hui des méthodes de lutte biologique comme le lâcher de trichogrammes qui parasitent les œufs de pyrale ou encore la dissémination des spores de Beauveria bassiana, un champignon qui parasite les larves de pyrales. Mais ces méthodes ne permettent de contrôler que la pyrale, et pendant ce temps-là, la sésamie, historiquement inféodée au sud de la France, progresse sur le territoire national.

Alterner les modes d’action

La lutte chimique fait donc partie des moyens de lutte encore incontournables pour réguler les populations de pyrale et de sésamie. FMC a dans son portefeuille la solution Coragen®, à base de Rynaxypyr®, qui appartient au groupe 28 (modulateurs des récepteurs à ryanodine) dans la classification des modes d’action Irac (insecticide resistance action commitee). Il s’agit d’un mode d’action différent des autres insecticides du marché. Ainsi, il permet d’alterner les modes d’action dans les programmes. Le Rynaxypyr® provoque la libération incontrôlée des ions calcium, le parasite ne pouvant plus contracter ses muscles, il arrête rapidement de se nourrir et finit par mourir. Coragen® est sélectif des insectes auxiliaires, et présente un faible risque sur les abeilles. Ainsi, il est compatible avec la lutte biologique citée précédemment. Il est homologué sur maïs grain, maïs ensilage, sorgho et maïs doux. Son intérêt principal est sa persistance et son efficacité sur les œufs et les larves. Ainsi, contre la pyrale et la sésamie, il se positionne au début des pontes des pyrales, soit 7 jours après le début significatif du vol, ou au plus tard, au stade limite passage tracteur. En présence de sésamie uniquement, il est recommandé d’utiliser Coragen® sur les stades larvaires baladeurs, soit 7 à 10 jours après le pic de vol des sésamies.

Jusqu’à 15 q/ha préservés

Durant la campagne 2017, FMC a réalisé un certain nombre d’essais dans les différentes zones de production du maïs grain afin de mesurer l’efficacité de Coragen® sur les larves de pyrales et de sésamies. Dans des essais réalisés dans le département de la Manche, il a été constaté une baisse de 90% du nombre de galeries causées par les pyrales par rapport à un témoin non traité et un gain de rendement moyen de 6q/ha (traitement réalisé au stade LPT-limite passage tracteur- au 20/06, pour une récolte le 26/10 et un comptage le 18/10). Un autre essai réalisé dans le département de l’Orne, par la chambre d’agriculture (4 répétitions), a mis en évidence que l’utilisation du Coragen® au stade LPT avait permis un gain de rendement de 11 q/ha, toujours par rapport au témoin non traité. Une préservation du rendement qui s’explique après comptage, par une forte baisse du pourcentage de larves de pyrales par tiges, et de tiges touchées. Pour une application au début du 1er pic du vol des pyrales, le gain de rendement était de 15 q/ha.

Des essais réalisés dans le Sud-Ouest permettent de confirmer aussi ces résultats, à la fois sur larves de pyrales et de sésamies. Il a été constaté une baisse du nombre de larves par pieds de 60% pour la pyrale et de 70% pour la sésamie, entre le témoin non traité et la parcelle traitée. La longueur des galeries aussi a été diminuée d’environ 85%. Avec des tiges mieux protégées, la circulation de la sève est préservée, et le risque de casse est diminué. Toujours dans cette zone du Sud-Ouest, sur 7 essais où des mesures de rendement ont été faites en 2017, le traitement a permis de préserver un gain moyen de rendement de 8 q/ha.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders