Imprimer
Commentaires
Pour une agriculture forte

Sans agriculteur, pas de sécurité alimentaire

Publié le 29/09/2017 - 14:27

À l’occasion de l’édition 2017 des journées de la Lucine organisées par Horsch au mois de septembre, Sylvie Brunel, géographe, économiste du développement et enseignante à l’université de Paris-Sorbonne et surtout fervente défenseuse de notre agriculture rappelait :

Du moment où l’homme n’est pas capable de fabriquer un grain de blé grâce à une imprimante 3D, seule l’agriculture peut relever le défi de l’alimentation.

Elle va même plus loin :

Sans ferme, il s’instaure la loi des quatre « F » : friche, fermeture du paysage, faim et feux…

Même si la France produit un cinquième de la production agricole européenne, l’agriculture n’est pas estimée à sa juste valeur et elle en souffre. Depuis 1990, la moitié des exploitations agricoles a disparu. Peut-être plus grave encore, l’endettement moyen des exploitations de cesse d’augmenter. Il est aujourd’hui de 160000 euros en moyenne et grimpe à 200000 euros chez les exploitants de moins de 40 ans selon la géographe.

L'endettement moyen de la ferme France est de 160000 euros. © M. Lecourtier/Pixel image

 

Au niveau mondial, il faut rappeler que les agriculteurs représentent encore 50% de la population et ils sont les premiers à souffrir de la faim dans les pays où l’agriculture n’est pas estimée comme stratégique. Ils ne comptent pas car ils ne sont pas des consommateurs… Or, en 2030 c’est près de deux tiers de la population mondiale qui entrera potentiellement dans la case des « consommateurs » car faisant partie de la classe moyenne. Ce qui laisse de belles perspectives à l’agriculture française car la France a une image positive dans ce domaine-là à l’étranger.

Un atout qu’elle devra valoriser d’autant plus que le changement climatique devrait être favorable à la production de l’Hexagone alors qu’il devrait induire une baisse de rendement globale de 14% au niveau mondial par décennie selon le dernier rapport du GIEC.

L’agriculture française a toute sa raison d’être, mais elle doit être puissante. Ce qui implique une volonté de l’État selon la géographe.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders