Imprimer
Commentaires
Commerce international

À quoi sert l’OMC ?

Publié le 20/03/2018 - 14:10

À quoi sert l’OMC ? © Ricochet64/Fotolia

Depuis quelque temps, l’actuel locataire de la Maison Blanche, Donald Trump, brandit les menaces de guerre commerciale. Dernièrement c’est sur l’acier et l’aluminium qu’il jette son dévolu en voulant augmenter les taxes douanières respectivement de 25 et 10%. Décisions qui sur le papier contreviennent aux règlements de l’OMC. D’où la question de rappeler le rôle qu’a l’organisation mondiale du commerce dans les échanges internationaux ?

Le principe général de l’organisation est fondé sur le fait que le commerce et la concurrence doivent se faire sans entrave et librement. Ce concept a été scellé grâce aux accords de Bretton Woods (création du FMI), après la Seconde Guerre mondiale puis mis en pratique par le GATT (General Agreement on tariffs and trade) en 1947 (qui deviendra l’OMC en 1995). L’OMC est le résultat de 8 cycles de négociations (relatif succès jusqu’en 1999 puisqu'on est passé de 23 pays en 1947 à 120 pays à la fin 1994).

Un nouveau cycle a été lancé à Doha en 2001, mais les discussions deviennent de plus en plus complexes, compte tenu du nombre de pays participant aux négociations et du fait aussi de sujets devenus de plus en plus sensibles comme l’agriculture, l’environnement… Quoi qu’il en soit les missions qui doivent être assurées par l’organisation consistent à assurer la liberté, l’équité et la prévisibilité des échanges en (1) administrant les accords de l'OMC, (2) en réglant les différends commerciaux par le biais de l'organe dédié et (3) en servant de cadre aux négociations commerciales (Sources: ministère de l'Économie et des Finances).

Trump 1- OMC 0

Dans le cas précis de la volonté de Trump d’augmenter les barrières tarifaires sur l’aluminium et l’acier, on peut faire plusieurs hypothèses. Si les pays pénalisés par cette augmentation font condamner les USA par l’OMC, il y a fort à parier que Donald Trump n’hésite pas à claquer la porte de l’organisation. Et si les pays perdent face aux USA, alors nous n’aurons plus qu’à considérer que l’OMC ne sert à rien. L’Europe, par la voix du ministre Français de l’économie Bruno Lemaire et son homologue allemand, demande à être exemptée de ces nouvelles taxes au principe que l’Europe est alliée des USA. Fort est de constater que désormais les nouvelles règles qui s’appliquent reposent plus sur de la stratégie géopolitique que sur le respect dès règles du jeu a priori garanties par l’OMC. Une nouvelle ère semble s’ouvrir où les volontés protectionnistes de Donald Trump risquent de sortir gagnantes...

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders