Imprimer
Commentaires
Recherche

Lutte contre les mauvaises herbes : pourquoi pas des carabes ?

Publié le 14/05/2020 - 09:19

Des chercheurs de l'Inrae ont montré que les carabes consomment davantage de graines d'adventices que de limaces ou de pucerons.

L’unité d’agroécologie de l’Inrae vient de réaliser une vaste étude sur le comportement alimentaire des carabes dans différentes zones agricoles. Depuis longtemps, nous savons que ces coléoptères consomment des limaces, des chenilles et des escargots. Ce que l’on savait moins en revanche, c’est que la plupart d’entre eux ingurgitent aussi des graines d’adventices. Les chercheurs rapportent :

Les résultats de ces analyses indiquent que jusqu’à 90% des carabes les plus fréquents dans les parcelles agricoles consomment des graines de mauvaises herbes. Cette consommation représente une part importante de leur alimentation, plus élevée par exemple que des proies telles que les limaces ou les pucerons. De plus, la proportion d’espèces de carabes consommateurs de graines de mauvaises herbes ne varie pas selon les territoires étudiés, ce qui rend ce résultat cohérent et réplicable.

Pour arriver à cette affirmation, les scientifiques ont réalisé un échantillonnage des espèces de carabes dans une zone allant de la Bourgogne, en France, à Vienne en Autriche. Des analyses moléculaires (PCR) ont ensuite été effectuées afin d’étudier le contenu stomacal des carabes.

Au vu de ces résultats, les carabes pourraient être utilisés en agriculture, à grande échelle, dans le but de diminuer l’utilisation d’herbicides. Financée par le projet ERA-NET C-IPM BioWARE, la suite des travaux devrait permettre la modélisation de la chaîne alimentaire reliant les carabes, les graines de mauvaises herbes et les proies.
 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders