Imprimer
Commentaires
Marchés

L’orge française trouve preneur en Arabie Saoudite

Publié le 18/04/2017 - 09:06

Selon les derniers bilans de FranceAgriMer, le stock fin de campagne pour l’orge s’affiche à 1 million de tonnes, c’est 600000 tonnes de moins que pour le moins dernier.

stocks_fin_de_campagne_orge_2016_2017.jpg

Cette baisse très significative est liée à une réévaluation à la hausse des exportations vers pays tiers (+400000 tonnes) par rapport au mois dernier. L’Arabie Saoudite tire notamment les exportations sur ces dernières semaines avec un volume de 385000 tonnes embarquées vers cette destination sur le mois de mars.

Toutefois le cumul total des embarquements vers pays tiers reste en retrait par rapport à la campagne précédente. En 9 mois de campagne, le volume total des embarquements se chiffre à 1,9 million de tonnes, contre 3,9 Mt l’an passé à la même date (-51%). Mais le fort retrait de la récolte 2016 permet d’afficher un bilan au-deçà des campagnes précédentes.

Sur les autres céréales, les bilans restent globalement inchangés. Il faut toutefois signaler une baisse non négligeable du stock fin de campagne français de blé tendre de 400000 tonnes, justifiée par la révision à la baisse des prévisions de collecte en régions. Ainsi le stock fin de campagne s’affiche à 2,6 millions de tonnes contre 3 Mt le mois dernier et 3,3 Mt pour la campagne précédente.

srocks_depots_2016-2017_franceagrimer.jpg

Du côté de la Russie qui devrait, comme attendu, être le leader mondial des exportations pour cette campagne, le cumul des exportations en fin de campagne devrait atteindre 28 millions de tonnes contre 24,6 Mt pour la campagne précédente. Toutefois la dynamique de fin de campagne sera à surveiller, sa compétitivité est pénalisée par la hausse du rouble face au dollar. Sans oublier non plus, les tensions avec la Turquie qui pourraient peser sur les exportations russes vers cette destination. Ce contexte pourrait profiter à l’Ukraine.

La production sud-américaine attendue comme record

L’autre actualité de la semaine écoulée était le rapport mensuel de l’USDA. Pas de grandes surprises, la production mondiale de maïs est revue à la hausse de 4 millions de tonnes. Une hausse qui s’explique par une remontée de la production sud-américaine. Même analyse en soja, la production mondiale est revue à la hausse de 5 millions de tonnes. La production brésilienne pour la campagne brésilienne est désormais estimée par l’USDA à 111 millions de tonnes (contre 108 Mt le mois dernier).

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders