Imprimer
Commentaires
Marchés

Les exportations françaises dans une excellente dynamique

Publié le 14/06/2016 - 14:08

Souvenez-vous, début de janvier, les bilans de FranceAgriMer faisaient état d’un stock record de report de près de 6 millions de tonnes de blé tendre… Mais ce stock, même s’il reste lourd, ne cesse de diminuer depuis, et notamment ces dernières semaines avec une nette accélération de la dynamique à l’export. Ainsi FranceAgriMer augmente son poste exportations de blé tendre vers pays tiers de 400000 tonnes par rapport au mois de mai 2016. L'export est essentiellement tiré par l'Algérie (4,4 millions de tonnes) et le Maroc (2,4 millions de tonnes). Ces embarquements sont particulièrement dynamiques sur la dernière partie de campagne en comparaison avec les autres campagnes.

FranceAgriMer augmente son poste exportations de blé tendre vers pays tiers de 400000 tonnes par rapport au mois de mai 2016. © S. Seysen/Pixel image

Avec un cumul de 12,4 millions de tonnes embarquées vers les pays tiers, c'est 9% de plus que pour la campagne 2014/2015 à la même date. Dans le viseur désormais le record de 2009 à 12,9 millions de tonnes, mais la campagne se termine le 30 juin. Le stock final est donc jugé à 3,5 millions de tonnes contre 3,9 Mt le mois dernier, soit environ 1 million de tonnes de plus que la moyenne quinquennale.

Blé tendre : exportations vers l'Algérie et le Maroc

En orge, depuis le début de la campagne, on suit les embarquements vers la Chine qui constituent la grande part des exportations d’orge français. Au 6 juin, le cumul des volumes exportés atteint les 4,6 millions de tonnes (+34% par rapport à la campagne précédente). FranceAgriMer a revu à la hausse de 200000 tonnes ces volumes à l’export. Ce qu’il faut noter c’est que le débouché chinois a été très présent en première partie de campagne, représentant environ 90% des volumes embarqués jusqu’au mois de décembre 2015. Sur la deuxième partie de campagne, ce sont plutôt des achats en provenance du Maghreb (dont le Maroc), du Proche et du Moyen-Orient dont le Quatar, qui ont dynamisé la campagne. La Chine représente tout de même près de 50% des volumes avec 2,4 millions de tonnes. Le bilan France pour l’orge est quasiment à l’équilibre.

Concernant la prochaine campagne, FranceAgriMer précise qu’il est trop tôt pour apprécier les conséquences des intempéries qui ont touché les régions Centre, Poitou-Charentes, Bourgogne, Franche-Comté, Alsace. Cependant, dans son rapport hebdomadaire Céré’Obs sur les conditions de culture, celles du blé tendre ne cessent de se dégrader tandis que celles de l’orge de printemps gardent un bon potentiel. « Si le pourcentage de surfaces de culture jugées dans des conditions bonnes à très bonnes est inférieur à celui de 2015 à la même date, il reste toutefois dans la moyenne quinquennale », indique FranceAgriMer.  

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders