Imprimer
Commentaires
observatoire

Les colzas peu développés sont encore plus vulnérables au risque limace

Publié le 26/09/2018 - 16:54

crédit : De Sangosse

Les derniers relevés des piégeurs du Club ciblage De Sangosse indiquent que le risque limace n’est pas écarté. Sur la plupart des régions, la moyenne des relevés est inférieure à 1 limace/m², en revanche sur les régions Bretagne, Pays-de-la-Loire et Rhône-Alpes, le nombre de limaces par m² est compris entre 1 à 3 individus/m². Sur une parcelle de Bretagne (Finistère), plus arrosée que les autres, on compte même jusqu’à 6 limaces/m². On rappelle qu’une seule limace par m² constitue un risque dès le semis.

Le contexte de l’année concernant le colza est délicat. 60 % des surfaces ont un stade inférieur à 4 feuilles. Les cultures ont globalement été très pénalisées par la sécheresse, et les levées très hétérogènes. Dans son suivi hebdomadaire région par région, Terres Inovia précise que même si le risque limace reste faible, compte tenu des conditions météo sèches, la vigilance reste de mise. En effet, le faible développement des cultures les expose encore plus. Et la baisse des températures de ces derniers jours va aussi contribuer à ralentir leur développement. Le risque va donc durer plus longtemps.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders