Imprimer
Commentaires
Qualité

Les chartes de production deviennent des normes

Publié le 08/03/2016 - 10:29

Les chartes Irtac/Arvalis deviennent une norme Afnor baptisée NF V30-001 « céréales à paille et maïs-bonnes pratiques de culture et de stockage à la ferme ». Cette nouvelle norme sera effective pour la campagne 2016/2017.

Les chartes de production deviennent des normes. © E. Thomas/Pixel image

Créées il y a 15 ans, les chartes de production ont été établies pour pouvoir bénéficier d’un référentiel commun pour répondre à la demande des citoyens, des industriels et des agriculteurs en matière de bonnes pratiques de production.

« Face à la demande des industriels qui voulaient sécuriser leur approvisionnement et pour éviter la surenchère normative, un socle commun a été défini, sous l’impulsion de FranceAgriMer, d’Intercéréales, Irtac et d’Arvalis-Institut du végétal », rappelle Rémi Haquin, président du conseil spécialisé céréales de FranceAgriMer.

Aujourd’hui, la démarche rassemble une quarantaine de coopératives et de négoces, une dizaine d’industriels et quelque 9000 agriculteurs. Pour Jean-Paul Bordes, chef du département recherche et développement d’Arvalis, environ un quart des blés meuniers (200000 ha) sont produits sous charte.

Patrick Durand, président de la coopérative de Boisseaux dans le Loiret rappelle qu’il s’agit d’une démarche volontaire pour les adhérents. « Depuis 25 ans, la coopérative s’est orientée vers les circuits de qualité pour apporter de la plus-value aux céréales en répondant aux cahiers des charges de nos clients finaux. Tous n’ont pas voulu suivre mais 95% de nos adhérents ont été signataires des chartes Arvalis/Irtac. Produire sous un cahier des charges permet de faire évoluer les pratiques. »

 

Normalisation NF Afnor

Les chartes de production deviennent des normes.
Ces chartes de production, regroupées désormais sous la NF V30-001, bénéficient d’une marque « charte de production agricole française » qui confère une identité à la démarche quels que soient les stades de production et de transformation.

Pour une norme ? La norme NF constitue une marque de confiance connue et reconnue. La dernière version des chartes datait de 2012 et chaque maillon de la filière a souhaité engager en concertation un processus de normalisation NF. En octobre 2014, une commission de normalisation a été créée à l’Afnor à la demande commune des instigateurs du départ, France AgriMer, Intercéréales, l’Irtac et Arvalis-Institut du végétal. La commission a réuni une trentaine de représentants des agriculteurs, OS, Instituts techniques, ministère de l’Agriculture, industriels de 1re et 2e transformation, organismes certificateurs et fournisseurs d’intrants. Dans son contenu technique, Jean-Paul Bordes précise qu’il s’agit de se rapprocher au maximum des recommandations faites dans le cadre de la certification HVE de niveau II.

À la question de savoir si cette norme pouvait à terme avoir une dimension internationale, Didier Nicol de l’Afnor précise: « On peut imaginer que cette norme française soit portée à l’échelle européenne voire internationale de type ISO, nous nous renseignons. Cette norme sera quoi qu’il en soit révisée régulièrement, au minimum tous les 5 ans ».

 

 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders