Imprimer
Commentaires
Afaïa

Les biostimulants ont leur académie

Publié le 19/01/2018 - 14:24

À l'occasion du Sival, l'Afaïa, syndicat professionnel des fabricants et metteurs en marché d'intrants agricoles, annonce le lancement de l’académie des biostimulants sur le Web. C’est la première action du collège biostimulants créé il y a seulement trois ans. Composé de 69 membres, il s’est donné pour mission d’informer et de former les utilisateurs, distributeurs, prescripteurs ou encore enseignants sur les biostimulants qui regroupent des fertilisants et des supports de culture.

 

Nous avons la volonté de faire de ce site une référence en la matière, souligne Benoît Planques président d’Afaïa, aussi bien sur le plan scientifique, réglementaire et économique. Le manque d’information et de cohérence à propos des biostimulants nous a convaincus de la création de ce site.

 

Dans un marché encore immature, les chiffres sont encore difficiles à appréhender. Une seule certitude selon les adhérents d’Afaïa, l’activité augmente de 10% par an selon une enquête qui s’affine au fur et à mesure de l’arrivée de nouveaux membres. Ce chiffre est confirmé par la fédération européenne EBiC (European biostimulant industry consortium) qui annonce un chiffre d’affaires cumulé estimé à 1 milliard d’euros pour 2019. Toujours d’après l’enquête de l’Afaïa, les substances d’origine organique sont les plus commercialisées en France (81,3%), suivi des substances issues de synthèse (9,4%), des mycorhizes (5,2%) et des substances d’origine minérale (4%).

Une normalisation d’ici trois ans

En termes de législation européenne, l’Afaïa a noté certaines avancées au niveau européen. Une harmonisation européenne du règlement des fertilisants (et de fait des biostimulants) sera effective grâce au vote final du Parlement européen au cours du second semestre 2018. Sa mise en application est attendue à l'horizon 2020.

Le positionnement du Parlement européen le 24 octobre dernier et celle des États membres le 12 décembre devraient déboucher sur un texte consensuel, relève Benoît Planques. Cela va permettre de clarifier le marché des biostimulants. Quant au contrôle de leur mise en marché, elle passe logiquement par de la normalisation. Nous espérons sa mise en place d’ici trois ans. C’est un gros chantier qui demande d’examiner 27 normes.  

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders