Imprimer
Commentaires
Finance verte

Les banques françaises se tournent vers les produits financiers verts et l’agriculture durable.

Publié le 10/01/2022 - 09:26

Le réseau Banque Populaire vient d’annoncer la création de la première obligation verte dédiée à l’agriculture durable. Credit asnidamarwani/Adobe stock

La facture de la transition énergétique est lourde… Pour aider les États, les grandes entreprises et les banques du monde entier émettent des obligations vertes, également dénommées "green bonds". La France n’est pas en reste: parmi les acteurs, le réseau bancaire français BPCE vient de lancer, en ce début d’année 2022, des green bonds dédiés à l’agriculture durable.

 

L’ensemble des acteurs français, émetteurs publics et grandes banques, génère des titres financiers verts, surtout depuis 2013.  

Ces produits financiers, organisés en émissions obligataires (couramment appelées "obligations"), ont pour vocation de répondre au défi du financement climatique qui consiste à réaliser des investissements dits verts.

Un green bond est un emprunt obligataire non bancaire, qui est émis par une entreprise ou une entité publique, sur les marchés financiers, pour financer des projets qui participent à la transition écologique.

L’ONU, mais aussi les différents États manquent de fonds pour porter seuls le financement de la transition écologique mondiale. La finance verte offre des opportunités de financement de projets de développement durable.

 

La finance verte aide à  l'accélération de la transition écologique

 

L’objectif de levées de fonds de ce type est de 100 milliards de dollars par an. "Les émissions ont dépassé le cap des 100 milliards de dollars pour la première fois en 2017, en septembre pour l’année 2018 et en juin pour l’année 2019", selon le rapport du Climate Bonds Initiative. Les secteurs les plus émetteurs d’obligations vertes en France restent le transport et l’énergie. Une entreprise comme Engie est la première émettrice d’obligations vertes dans le monde.

Lors du Sommet mondial One Planet Summit organisé à Paris en décembre 2017, Emmanuel Macron, président de la République, a souhaité que la finance verte aide à l’accélération de la transition énergétique, à travers notamment ces nouveaux outils de financements que sont les actions vertes ou green bond.

Les banques françaises se révèlent être compétitives dans ce domaine; en effet, selon le rapport de 2017 du Climate Bond, "BNP Paribas se place au second rang mondial derrière HSBC et devant Citi et Bank of America Merrill Lynch. Le Crédit Agricole figure en 5e place".

La BPCE vient d’annoncer la création de la première obligation verte dédiée à l’agriculture durable portée par la Banque Populaire. Son produit financier a la particularité d’être "dédié à l’agriculture durable pour un montant de 750 millions d’euros", selon un communiqué de presse du groupe bancaire, qui innove ainsi avec la publication de la première note méthodologique dédiée "Agriculture durable". La finance a-t-elle un avenir dans l’agriculture durable et l’écologie ?

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders