Imprimer
Commentaires
Prix national de la dynamique agricole

Le sans gluten, la bière et le bois récompensés

Publié le 22/01/2018 - 15:18

Ce 17 janvier, lors de la 26e édition du Prix national de la dynamique agricole et de la pêche, neuf agriculteurs ont été récompensés dans cinq catégories. Focus sur trois d’entre eux :

Le choix du sans gluten pour la famille Meliet

Des cultures sans gluten, voilà une idée qui a séduit le jury. Lauréats dans la catégorie valorisation et innovation, Claude Meliet, Nicolas Meliet et Tanguy Meliet cultivent dans le Gers 1200 hectares de culture en biodynamie. Dans leur entreprise, Biogascogne, ils cultivent, stockent et vendent en particulier des lentilles vertes, des pois chiches, des haricots blancs ou encore des flageolets.

« Nous avons investi dans un silo de stockage pour essayer de conquérir des marchés et de supprimer les intermédiaires. Nous avons fait le choix stratégique de ne jamais rentrer de gluten dans ce silo. De même, nos moissonneuses ne ramassent jamais de gluten et nos camions n’en transportent jamais. Tous ces éléments font que l’on peut garantir une filiale tracée sans gluten qui, je pense aujourd’hui, est presque unique en France », détaille Claude Meliet.

En quelques années, Biogascogne est devenue incontournable sur le marché des céréales sans gluten, avec des exportations : en France, dans les pays nordiques, en Suisse et également en Allemagne.

De la bière bio au Gaec Pougnet Frères

De l’autre côté de la France, dans les Alpes-de-Haute-Provence, toujours dans la catégorie valorisation et innovation, Boris Pougnet et son oncle Georges Pougnet ont été récompensés pour leur bière biologique.

« On endosse les trois métiers : agriculteur, malteur et brasseur. Ainsi, nous maîtrisons toute la chaîne, et nous sommes autonomes », explique Boris Pougnet. Ce passionné de bière a monté un projet de microbrasserie bio sur l’exploitation de son oncle. Les ingrédients sont tous issus de cette exploitation, qui est passée en agriculture biologique depuis 2002.

Les deux agriculteurs maîtrisent toute la chaîne de fabrication, du grain à la bouteille. En 2017, Boris et Georges ont investi dans une vraie petite brasserie dotée d’équipements modernes et d’une ligne d’embouteillage. Actuellement, leur bière bio s’exporte bien au-delà du département.

De gauche à droite : Boris Pougnet et son épouse, la famille Meliet tous récompensés dans la catégorie "valorisation et innovation". ©Stevens Frémont

Une cuma pour investir dans du matériel de broyage

Dans un tout autre registre, la Cuma Haie’Nergies & territoires a reçu un prix dans la catégorie initiative collective. En 2013, treize agriculteurs normands créent cette Cuma pour investir dans du matériel de broyage.

Le but est de récupérer le bois des haies, de le broyer, et de s’en servir pour le chauffage des exploitations. La Normandie étant un vivier de petit bois grâce aux haies de bocages, le potentiel est tel qu’il a été possible de dépasser le stade de l’autoconsommation. En effet, la Cuma peut dorénavant commercialiser des plaquettes et donc donner une valeur commerciale à ces déchets verts.

Depuis 2010, le pouvoir énergétique cumulé des plaquettes produites chez les adhérents représente presque 6 millions de litres de fioul économisés. Conséquence, les haies de bocage en disparition commencent à être réimplantées et l’idée du broyage fait des émules dans la région. « Aujourd’hui il y a environ 120 utilisateurs des services de la déchiqueteuse », se félicite Philippe Dilard, président de la Cuma.

À droite, Philippe Dilard, lauréat dans la catégorie "initiative collective". ©Stevens Frémont

 

Les autres lauréats:

Élevage

Maraîchage 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders