Imprimer
Commentaires
Relations commerciales

Le ministère promet de la transparence et du suivi

Publié le 24/10/2014 - 16:44

fotolia_35977631_subscription_xxl.jpg

Dans une tribune des Echos publiée ce 22 octobre, Thomas Diemer, président des Jeunes Agriculteurs, dénonce la course au prix bas dans l’alimentaire, en réaction à la plateforme d'achat créée par deux distributeurs, Système U et Auchan. 

Cette concentration alimente la course au prix bas, qui va mettre encore plus à mal les PME de l'agroalimentaire et les entreprises agricoles. En effet, il est indiscutable qu'en créant cette superstructure d'achat, qui ne peut avoir d'autre but que d'appliquer une politique de volume pour obtenir des prix encore plus bas, Auchan et Système U vont intensifier la guerre des prix que l'ensemble de l'amont dénonce depuis bien longtemps. 

À l’issue d’une table ronde qui réunissait jeudi 23 octobre les représentants de la grande distribution, de l’industrie alimentaire et de la production agricole, Emmanuel Macron, ministre de l’Économie a signifié:

 Ces regroupements ont un sens mais constituent une inquiétude pour les professionnels. Nous allons saisir pour avis l’Autorité de la concurrence afin que l’esprit de transparence règne.

Plus loin, le président des JA s’inquiète des pratiques commerciales illicites et impunies que les fournisseurs risquent de subir davantage.

Via la création d'un comité de suivi, le ministre de l'Économie promet de faire appliquer la loi Hamon. Emmanuel Macron s’est dit très engagé et vigilant notamment sur l’utilisation du CICE (Crédit impôt compétitivité emploi) pour qu’il ne serve pas à la baisse des prix, mais qu’ils soit uniquement dédié à l’emploi et à l’innovation.

fotolia_46377699_subscription_xxl.jpg

D’autre part, Carole Delga, secrétaire d’État chargée du Commerce, annonce la signature de deux conventions, l’une entre la grande distribution et les PME/TPE –pour permettre a ces dernières de favoriser leur accès à la grande distribution. La deuxième convention concerne une contractualisation entre l’Ania et la FCD pour permettre l’achat responsable. «Ces deux outils doivent permettre un dialogue plus facile et plus transparent, et d’éviter les situations de positions dominantes.»

Enfin, Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, a souligné «l’état d’esprit constructif de cette réunion»  et indiqué les autres engagement pris par l’autorité publique à l’issue de cette table ronde.

  • Le développement de la promotion des produits français à travers l’étiquettage.
  • La création d’un guide de bonnes pratiques des achats sur les marchés publics afin de renforcer l’achat de produits «origine France» dans la restauration collective.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders