Imprimer
Commentaires
Marché du maïs

Le maïs français doit rester dans la course

Publié le 10/10/2018 - 11:06

Le maïs français doit rester dans la course. © H. Grare/Pixel Image

Alors que les chantiers de récolte ne sont pas terminés, l’heure est déjà au bilan, celui des chiffres et celui de l’avenir de la culture dans le paysage agricole français. En termes de chiffres, concernant le maïs grain et semences, le volume de production est attendu à 12,4 millions de tonnes. C’est une baisse de 13,3% par rapport à 2017. Le ministère de l’Agriculture estime le rendement moyen à 87,7 q/ha. Une baisse imputable à la sécheresse qui a fortement impacté le potentiel de croissance. La baisse de rendement est particulièrement significative dans la région Île-de-France et dans l’Est. Preuve de l’impact de cette sécheresse, le rendement moyen du maïs non irrigué chute de 19,5% contre 5,3 % pour le maïs irrigué. À ce titre, l’AGPM, réunie en conseil d’administration le mardi 9 octobre 2018, rappelle que « devant l’évidence du changement climatique, il est urgent d’initier une ambitieuse politique de stockage de l’eau. L’année 2018 est illustrative, les précipitations ne manquent pas en France, mais leur répartition dans le calendrier annuel pose régulièrement problème ».

La production du maïs fourrage est elle aussi en baisse (-9,7%) estimée à 17,2 millions de tonnes. Pour l’AGPM, le maïs reste une assurance fourrage forte pour les zones d’élevage. Si la France est quasiment autosuffisante, les importations européennes restent élevées, estimées à 14 millions de tonnes par FranceAgriMer. Au 8 octobre, le cumul des importations européennes s’élève à 4,4 millions de tonnes, il dépasse les volumes déjà élevés de la campagne précédente. Donc toujours selon l’AGPM, « le maïs français doit pouvoir s’inscrire dans l’avenir, à condition d’avoir davantage d’outils pour répondre aux enjeux (changement climatique, attentes sociétales…). Le maïs a des réponses et ne demande qu’à les mettre en place », estime Daniel Peyraube, président de l’AGPM.

Au niveau des fondamentaux de marché. Les récoltes américaines sont attendues comme records (114q/ha de moyenne), les chantiers sont plus avancés que l’an passé. Le rapport mensuel de l’USDA attendu ce jeudi 11 octobre donnera probablement de nouveaux signaux.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders