Imprimer
Commentaires
Météo Europe

Le froid se fait attendre

Publié le 29/01/2015 - 13:18

Peu de cultures en état de « durcissement » et quelques dégâts dus à des mauvaises conditions d’implantation à l’est de l’Europe. C’est le bilan du dernier bulletin du service de suivi agrométéorologique Mars de la commission européenne pour la période  du 1er décembre 2014-20janvier 2015.  

Sur la période étudiée, le rapport synthétise les conditions météorologiques de la façon suivante. Des conditions plus douces que la normale ont été observées sur la plupart des régions européennes et des conditions plus sèches que la normale ont prévalu sur la péninsule ibérique, à l’ouest et dans le sud de la France et plus localement en Italie et en Ukraine. Tandis que le cumul des précipitations est dans la normale ou très légèrement au-dessus des moyennes sur le reste du continent.

Concrètement, la douceur des températures depuis le début de l’hiver n’a pas permis aux cultures d’automne d’atteindre leur phase de « durcissement ». Cette phase traduit la capacité de la plante à mettre en place des réponses physiologiques d’acclimatation au froid et de tolérance aux basses températures. Les modèles indiquent que l’ensemble des surfaces de blé sur l’ouest de l’Europe et la majeure partie du bassin méditérannéen n’ont pas atteint ce stade. Une partie seulement des surfaces de blé d’hiver ont atteint partiellement ce stade sur une partie de l’Allemagne, de la République Tchèque, de la Slovaquie et de la péninsule des Balkans. Ce qui signifie qu’à cette date, ces cultures sont exposées aux dégâts susceptibles de survenir en cas de froid. En revanche, les cultures situées sur la partie la plus septentrionale de l’Europe (Pays Baltes, Norvège, Suède) et plus à l’est (est de la Pologne, Roumanie, Ukraine, et Russie) ont atteint ce stade critique.

 Les céréales européennes exposées au risque du froid

hardening_indexmars.jpg

Dans un deuxième temps, la cellule Mars évalue par projection les dégâts sur les cultures. C’est  notamment à l’est, qu’ils semblent les plus prégnants. Les conditions sèches de l’automne n’ont pas permis de bonnes implantations des cultures. Avec pour conséquence, une sensibilité accrue aux gelées, c’est le cas pour le sud de la Russie, une partie de la Bulgarie, Roumanie, Pologne et le nord-est de l’Ukraine. D’après Mars, les dégâts pourraient même être bien plus sérieux en Russie que ceux indiqués par le modèle.

Des dégâts liés au froid sur l’est de l’Europe

killedplantmars.jpg

Les conditions de sortie d’hiver seront particulièrement intéressantes à suivre, prochaine publication fin février.

Consultez le rapport ici

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders