Imprimer
Commentaires
Climatologie

Le dérèglement climatique modélisé à la parcelle jusqu’en 2050

Publié le 20/10/2022 - 08:58

Weenat propose une solution pour estimer 100 indicateurs agronomiques à l’horizon 2050 à l’échelle d’une exploitation agricole. Crédit: Scriblr/Adobe Stock

Dans son scénario le plus pessimiste, le Giec envisage une hausse des températures de 5,1°C d’ici 2100. "Pour l’agriculture, cela change tout. Il va falloir s’adapter. Or, pour prendre les bonnes décisions, les filières ont besoin de s’appuyer sur une connaissance fine de l’impact que le dérèglement climatique va avoir sur leur territoire", explique Emmanuel Buisson, docteur en physique de l’atmosphère et directeur R&I pour Weenat dans un communiqué de presse de l’un des spécialistes des solutions de météo connectée et d’agronomie de précision. À ce sujet, Weenat annonce le lancement des Projections agroclimatiques.

15 paramètres météorologiques pour 100 indicateurs agronomiques

Cette solution est capable de générer des scénarios climatiques, avec une résolution journalière et au kilomètre carré, près pour les années 2030, 2040 et 2050. "Dix années de données météo sur environ 1,8 million de points en France ont été analysées afin de construire une base de données climatiques avec une précision au km² sur la période 1979-2021. Cette base a ensuite été utilisée pour calibrer un modèle de projections climatiques et simuler les tendances climatiques pour les années 2030, 2040 et 2050", décrit le communiqué de presse. L’objectif affiché: aider les filières agricoles à évaluer l’impact du dérèglement climatique à l’échelle d’un territoire et adapter les stratégies culturales en conséquence.

Pour ce faire, les Projections agroclimatiques portent sur 15 paramètres météorologiques (pluie, température, hygrométrie, vent, évapotranspiration potentielle, etc.) et permettent de suivre l’évolution de plus de 100 indicateurs agronomiques, comme le risque de stress hydrique, les sommes thermiques ou encore le nombre de jours de gel.

Des données existantes pas suffisamment précises

"Des modèles climatiques capables de simuler les évolutions du climat à l’horizon 2030 et au-delà existent, constate Emmanuel Buisson. Mais la précision de ces modèles n’excède pas quelques dizaines de kilomètres." Tout le travail a été de transposer les projections climatiques issues du rapport CMIP6 du Giec sur une grille kilométrique pour que chacun puisse bénéficier de simulations agroclimatiques à l’échelle d’une exploitation, voire d’une parcelle, précise Weenat.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Culture Légumière
  • TCS
  • Viti Leaders