Imprimer
Commentaires
Pac post 2020

La politique agricole commune : un brouillard made in Europe

Publié le 07/01/2020 - 13:41

La politique agricole commune : un brouillard made in Europe

Il y a quelques mois, on parlait encore de la PAC 2020, puisqu’un accord en 2013 avait statué sur son budget et ses modalités pour la période 2015-2020. Mais, en ce début d’année 2020, on peut désormais affirmer que rien n’est calé, les premières propositions faites en 2018 par le commissaire à l’Agriculture et amendées en 2019 ont dû attendre l’installation de la nouvelle mandature après les élections européennes de juin 2019. Le nouveau calendrier et le budget sont pour l’heure inconnus et le contexte politique très compliqué comme nous le résume Jean-Marie Séronie, agroéconomiste et auteur de l’ouvrage PAC et mondialisation : Une politique européenne encore commune ?

Toute d’abord, les élections européennes de juin 2019 ont bouleversé les cartes politiques. "Depuis que le parlement européen est élu au suffrage universel, 1979, les partis traditionnels de droite (PPE) et de gauche (PSE) avaient la majorité et parvenaient au consensus. Depuis juin 2019, ils doivent composer avec le parti libéral Renew et les Verts, voire avec les partis eurosceptiques, donc on imagine que les consensus seront plus compliqués à trouver", détaille Jean-Marie Séronie.

Autre élément d’analyse, la nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, a été élue à une très courte majorité, elle ne sera donc pas en position de force pour mener son mandat. L’expert relève aussi le fait que le couple franco-allemand est à la peine : "Angela Merkel est en fin de mandat et les mouvements sociaux en France mettent en difficulté Emmanuel Macron sur la scène européenne."

Enfin, et c’est aussi une première, l’UE a condamné deux de ses pays membres, la Pologne pour ses réformes judiciaires et la Hongrie pour "ses atteintes graves et persistantes" aux principes fondateurs de l’UE. Le contexte politique est rendu extrêmement tendu et complexe aussi avec l’émergence de gouvernements eurosceptiques…

Dans ce contexte, il y a fort à parier que la Politique agricole commune va se poursuivre en l’état pendant encore quelques mois avant la redéfinition d’une vraie politique qui devra tenir compte des premières déclarations d’intention de la nouvelle présidente autour du New Green Deal. En effet, Ursula Von Der Leyen veut faire de l’Europe le leader mondial de la lutte contre le réchauffement climatique en visant la neutralité carbone d’ici à 2050. À n’en pas douter, cela risque d’avoir un impact fort dans les futures négociations de la PAC

 

Retrouvez notre article complet dans le numéro de Cultivar de février 2020

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders