Imprimer
Commentaires
Blé hybride : tous comptes faits

La paille du blé hybride, source de valeur ajoutée

Publié le 06/08/2018 - 14:06

Après les moissons de blé tendre, l’heure est au bilan : rendement grain et qualité sont sur toutes les langues puisqu’à la base de la rentabilité de la culture. Pourtant, dans certaines régions, les comptes vont plus loin et la paille s’impose comme une véritable plus-value à exploiter pour optimiser sa marge à l’hectare. Le choix variétal s’avère alors déterminant quant à la quantité et à la qualité de la paille, avantage plus particulièrement marqué chez le blé hybride.

 

« Dans le secteur, nous cultivons également beaucoup le blé hybride pour sa paille, avantageuse en quantité et en qualité puisque les tiges (secondaires ou non) sont plus nombreuses et plus épaisses » : basé dans les Deux-Sèvres, Daniel Minot se situe au cœur d’une zone d’élevage. Dans son témoignage récent, il évoquait les spécificités du blé hybride, dont l’avantage paille qu’il exploite chaque année.

Les variétés hybrides bénéficient en effet par nature de la vigueur hybride*, qui leur confère différents atouts. Parmi eux, une forte capacité de tallage et une meilleure épaisseur et solidité de tige « sans différence marquée avec le maître brin » : des paramètres essentiels pour une récolte paille optimale en quantité et en qualité.

 

Quelle différence en rendement paille ?

Les spécificités physiologiques du blé hybride se traduisent donc par une meilleure qualité de la paille, ainsi que par une augmentation de la productivité paille à la récolte. Le réseau d’essais « Grandes Parcelles » mis en place par l’équipe développement Saaten-Union a permis, à travers un total de 53 essais sur 5 ans, de mettre en évidence un avantage moyen de + 0,8 t/ha en faveur des blés hybrides, soit 32 €/ha en plus sur la marge finale pour une paille vendue à 40 €/t.

 

 

Tolérance verse : un facteur important

Pour une récolte facilitée et une qualité préservée, la tolérance d’une variété à la verse est un facteur déterminant : le bon comportement des blés hybrides face à la verse optimise le rendement en paille en permettant une récolte de l’ensemble de la hauteur de tige.

« En huit ans, je n’ai jamais eu de blé hybride versé », nous explique Christophe David, agriculteur ayant adopté le blé hybride dans le Lot-et-Garonne où la verse est un problème fréquent.

 

En savoir plus sur l’expérience de Christophe David

 

* La vigueur hybride, ou effet d’hétérosis, est propre aux variétés hybrides. Elle implique des performances surpassant celles de chacune les lignées parentales.

** Tous blés hybrides, en moyenne par rapport aux blés autogames sur la base d’une paille vendue 40 €/t.

 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders