Imprimer
Commentaires
Commerce international

La nouvelle route de la soie, projet hors-norme

Publié le 14/11/2017 - 11:56

La nouvelle route de la soie, projet hors-norme. © Cuckoo_111/Fotolia

On dit parfois que l’histoire se répète et c’est ce qu’on pourrait penser face au projet d’une nouvelle route de la soie que la Chine a entrepris en 2013 et qui fait partie des priorités diplomatiques pour le président Xi Jinping.

La nouvelle route de la soie ou Obor en anglais pour One Belt One Road, est une entreprise titanesque qui vise à relier la Chine à l’Europe, via le ferroviaire d’une part mais aussi via des routes maritimes pour connecter la puissance chinoise à l’Afrique de l’Est et à la Méditerranée. Elle concerne 68 pays et 4,4 milliards d’habitants !

Un projet déjà sur les rails

On parle de projet mais c’est déjà une réalité, les axes ferroviaires reliant la Chine et l’Europe sont opérationnels. Le 18 novembre 2014, un train long de 600 m et rempli de marchandises «made in China» est parti de Yiwu, au nord-est du pays, destination Madrid ! (13000 km, 21 jours). Aux dires des spécialistes, les coûts sont bien moindres que par voies aériennes. Plus récemment, en avril 2016, la destination finale d’un train parti de Wuhan était Lyon, 11500 km et 18 jours de transports…

Les financements de tels projets sont pour le moment portés par la Chine et quelques voisins asiatiques, à l’exception de l’Inde qui voit d’un mauvais œil un possible corridor envisagé entre la Chine et le Pakistan, mais qui devrait passer par la région du Cachemire, revendiquée par l’Inde.

Historiquement, la route de la soie servait les mêmes desseins et a permis l’essor économique de nombreuses régions du globe grâce aux routes commerciales qui reliaient Xi’an, au centre-ouest du pays à Antioche (actuelle Turquie). Son existence est évoquée dès 2000 avant notre ère. Il s’agissait d’une route qui permettait des échanges de tous types et notamment la soie (d’où son nom) dont seuls les Chinois détenaient le secret de fabrication. Elle fut peu à peu abandonnée aux moments des grandes découvertes et de l’essor des voies maritimes devenues plus performantes.

Sans aucun doute, la nouvelle route de la soie est de nature à redessiner les flux de demain.

Cultivar leaders 79 novembre-décembre 2017

 

Retrouvez le dossier sur le commerce international à l’horizon 2030 dans Cultivar Leader de novembre-décembre.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders