Imprimer
Commentaires
USA

Guerre commerciale, les agriculteurs américains inquiets pour les exportations de soja

Publié le 03/07/2018 - 11:00

Iowa récolte soja 2016. Crédit H.Sauvage/ATC

 

En ce début juillet, la Chine devrait contre-attaquer après que le Président américain Donald Trump a annoncé la mise en place des droits de douane sur des importations de produits chinois. Cette décision est justifiée par l’administration Trump au titre « de la violation par la Chine de dispositions relatives à la propriété intellectuelle ». Ces droits de douane s’élèvent à 25% ce qui devrait correspondre à un volume de 50 milliards de dollars. Donc la Chine prévoit d’imposer aussi des droits de douane sur les importations de produits américains pour une valeur équivalente de 50 milliards de dollars. Certains produits agricoles sont évidemment en ligne de mire pour les Chinois et notamment le soja et les abats de porc qui constitue le premier débouché de la production américaine pour ce débouché. Mais on ne sait pas où s’arrêtera la surenchère des mesures de rétorsion car l’administration menace d’imposer des nouveaux droits supplémentaires…

Cette situation n’est pas sans inquiéter les agriculteurs américains. En effet, 30% de la production nationale est exportée vers la Chine. La filière soja est particulièrement inquiète comme le souligne cette étude de l’université de l’État de l’Ohio, « les producteurs de soja de l’État pourraient subir une perte de revenus de 59% avec un manque à gagner de 620 millions de dollars ». Par ailleurs, on observe que cette guerre commerciale pénalise les cours du soja sur le marché de Chicago.

Autre État inquiet, parmi les plus gros producteurs de soja, celui de l’Iowa, comme le montre ce reportage.

Par ailleurs, outre la Chine, d’autres pays ont mis en place des mesures de rétorsion à l’instauration des droits de douane par les Américains sur l’acier et l’aluminium, notamment, l’UE, le Canada et le Mexique. Ces pays aussi cherchent à viser les productions agricoles. Ainsi comme le rapporte le bulletin mensuel de l’Ambassade de France à Washington, « la filière porcine est inquiète de la mise en place de droits de 20% sur la viande de porc par le Mexique (des exportations qui pèsent pour 1 milliard de dollars), tout comme la profession laitière (400 millions d’exportations), frappée par des droits de 10 à 25% ».

Soulignons toutefois qu’un soutien exceptionnel aux agriculteurs a été évoqué par l’administration Trump, mais sera-t-il suffisant ? Les lobbys sont sur le pied de guerre, alors que les agriculteurs américains ont voté à forte majorité pour Donald Trump, et que les élections de mi-mandat en novembre prochain sont en ligne de mire aussi pour la Maison Blanche.  

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders